2 min de lecture François Rebsamen

François Rebsamen : un bilan mitigé à la tête du ministère du Travail

DÉCRYPTAGE - Le ministre du Travail, François Rebsamen, a annoncé sa démission durant le Conseil des ministres de ce mercredi 19 août.

>
François Rebsamen : un bilan mitigé à la tête du ministère du Travail Crédit Image : PHILIPPE DESMAZES / AFP | Crédit Média : Bénédicte Tassart | Durée : | Date :
245 _TASSART
Bénédicte Tassart
et Marie-Pierre Haddad

Le gouvernement entame sa rentrée ce mercredi 19 août avec le premier Conseil des ministres après la pause estivale. Avec un chômage toujours au plus haut, la crise de l'élevage et le budget 2016 à concocter, le programme est dense. À cela s'ajoute la démission de François Rebsamen, qui redevient maire de Dijon. Quel est le bilan du ministre du Travail, que ses détracteurs surnomment "le ministre du chômage" ?

Un bilan très mitigé sur le chômage

François Rebsamen a passé seize mois à la tête du ministère du Travail, d'avril 2014 à juillet 2015, avec l'objectif d'"inverser la courbe du chômage". Depuis sa prise de fonction, 200.000 chômeurs supplémentaires ont été comptabilisés. 

François Rebsamen a mis en place un plan contre le chômage des seniors, mais cela n'a pas empêché les plus de 55 ans d'être de plus en plus nombreux dans les calculs de Pôle emploi. Le ministre s'est aussi attaqué au chômage de longue durée en présentant 20 mesures. Mais au regard des chiffres, elle n'ont pas pu enrayé ce phénomène.

Des couacs

À cela s'ajoute quelques gaffes et mauvaises expressions avec, notamment, la polémique sur les sanctions et le contrôle des chômeurs. Le ministre avait présenté de nouvelles mesures afin de permettre à Pôle emploi de vérifier davantage que les chômeurs sont bien sur la piste d'un emploi. "Je demande à Pôle emploi de renforcer les contrôles pour vérifier que les gens cherchent bien un emploi, avait déclaré François Rebsamen. Il faut qu'il y ait, à un moment, une sanction". Cette phrase a compliqué l'application du nouveau dispositif de contrôle des demandeurs d'emploi à Pôle Emploi.

Le vote de la loi sur le dialogue social

À lire aussi
Le drapeau turc (illustration) faits divers
Dijon : intervention des forces de l'ordre contre une manifestation de Turcs

Les points positifs du passage de François Rebsamen rue de Grenelle concernent la légère baisse du chômage des jeunes, notamment grâce au déploiement de 150.000 emplois d'avenir et l'application de la loi sur le dialogue social avec un représentant syndical dans les TPE, le futur compte personnel d'activité pour tous les salariés et des mesures qui ont permis de calmer les esprits des intermittents telles que le maintient de leur statut et la prise en charge par le gouvernement du délai de carence. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Rebsamen Chômage Travail
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants