1 min de lecture Travail

François Rebsamen contre le passage du Travail à Bercy

Le ministre démissionnaire du Travail estime que "personne ne peut tout faire".

François Rebsamen à l'Elysée le 26 août 2015.
François Rebsamen à l'Elysée le 26 août 2015. Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le ministre du Travail démissionnaire, François Rebsamen, a affirmé jeudi que son poste représentait un "vrai portefeuille", se montrant hostile à un éventuel passage du Travail sous la coupe d'Emmanuel Macron à Bercy car "personne ne peut tout faire".

Interrogé sur France Info sur l'identité de son successeur, qui doit être dévoilée dans les prochains jours, François Rebsamen a répondu : "Il n'y a que le président de la République qui sait". Mais, a-t-il insisté, "c'est un ministère difficile", "c'est un vrai portefeuille : ministre du Travail, ministre de l'Emploi, ministre de la Formation professionnelle et du Dialogue social".

Contre le passage à Bercy et à Emmanuel Macron

A la question d'un éventuel passage du Travail sous la coupe de Bercy et d'Emmanuel Macron, François Rebsamen a rétorqué : "personne ne peut tout faire, Jean-Christophe Cambadélis a raison". Le premier secrétaire du Parti socialiste avait ironisé mercredi sur une possible attribution du portefeuille du Travail à Emmanuel Macron, recommandant de ne pas "surcharger" un ministre de l'Economie qui "a du talent".

Alors que le chômage a légèrement baissé en juillet (-0,1%, -1.900 demandeurs d'emploi sans activité), François Rebsamen a déclaré : "Je pars sur ce que je pensais : une stabilisation, une baisse du chômage, car l'économie est repartie".

À lire aussi
Le logo d'Unilever (illustration) travail
Nouvelle-Zélande : Unilever teste la semaine de 4 jours de travail

"Si l'économie continue de se développer comme au premier trimestre, on verra la décrue s'amorcer", a-t-il dit, évoquant "des indicateurs économiques au vert", notamment les 27.000 emplois créés dans le secteur marchand au second trimestre, "un mouvement qui ne s'était pas produit depuis 2011".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Travail François Rebsamen Ministre
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants