2 min de lecture Présidentielle 2017

François Hollande : son successeur ? "Ce sera Macron"

ÉCLAIRAGE - Le président de la République n'a pas officiellement apporté son soutien à Benoît Hamon. Mais cela ne l'aurait pas empêché de dire, selon "M, Le Magazine du Monde", qu'il était son successeur.

François Hollande, le 17 mars 2017
François Hollande, le 17 mars 2017 Crédit : YOAN VALAT / POOL / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Comme s'il n'y avait jamais rien eu. Emmanuel Macron provoque l'engouement d'une partie des socialistes à quelques semaines du premier tour de l'élection présidentielle. Des députés du PS, mais aussi des écologistes et des communistes, ont sauté le pas et l'ont rejoint. Bientôt, certains ministres pourraient même céder aux sirènes d''En Marche !". Ce serait notamment le cas de Jean-Yves Le Drian

Et qu'en pense l'homme à la tête de l'État ? Selon M, Le Magazine du Monde, cité par Le Lab, le président de la République affirme que son successeur "sera Macron". François Hollande enterre ainsi le candidat issu de la primaire de la gauche, Benoît Hamon. En février dernier, Le Canard Enchaîné rapportait que le président de la République jugeait la candidature de son ancien ministre de l'Éducation "pas sérieuse". Et pour Marine Le Pen ? François Hollande, qui estime que sa victoire est une "menace" pour la France, juge néanmoins que la France "ne cédera pas", dans un entretien au Monde.

Quel rôle pour François Hollande après 2017 ?

Cette déclaration du président de la République pourrait conforter la prédiction de Jean-Pierre Mignard. Cet avocat et proche du chef de l'État estime que François Hollande va "évidemment" jouer "un rôle important", dans la reconstruction du paysage politique autour d'"En Marche !". Dans un entretien à L'Opinion, il indique qu'"après la présidentielle, il y a un autre chantier qui va s'ouvrir : créer un grand parti démocrate et progressiste qui sera au-delà d''En Marche !'. Les socialistes, au sein du Parti socialiste, devront se poser la question de savoir s'ils veulent continuer à vivre ensemble".

À lire aussi
Marine Le Pen et Emmanuel Macron le 21 novembre 2017 à l'Élysée société
"Le deuxième tour de 2017, ce n'est pas un accident", assure Jérôme Fourquet

Et il n'y a pas de doute pour ce proche de François Hollande qui a rejoint l'ancien ministre de l'Économie : cette nouvelle majorité gravitera autour d'Emmanuel Macron. En mai dernier, alors que l'hypothèse d'une candidature de François Hollande était plus que jamais envisagée, une autre, en lien avec l'ex-membre du gouvernement, faisait son chemin. Mediapart soulignait : "Le subterfuge convenu entre les deux serait qu’Emmanuel Macron mènerait la campagne qu’il souhaite, sur un registre qu’affectionne aussi le Medef, celui du 'ni gauche, ni droite', et qu’il annoncerait à l’horizon de février 2017 qu’il pourrait, s’il était éliminé au premier tour, se rallier à François Hollande, si ce dernier accédait au second".

Mais comme le souligne Jean-Pierre Mignard, les rapports de force seraient désormais inversés. Mais en surface, Emmanuel Macron continue de prendre ses distances avec François Hollande et freine les envies de libertés des socialistes. "Je n'ai pas fondé une maison d'hôtes, pardon de vous le dire. Nous avons créé un mouvement politique et je suis candidat à l'élection présidentielle", rappelle-t-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Hollande Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787708755
François Hollande : son successeur ? "Ce sera Macron"
François Hollande : son successeur ? "Ce sera Macron"
ÉCLAIRAGE - Le président de la République n'a pas officiellement apporté son soutien à Benoît Hamon. Mais cela ne l'aurait pas empêché de dire, selon "M, Le Magazine du Monde", qu'il était son successeur.
https://www.rtl.fr/actu/politique/francois-hollande-son-successeur-ce-sera-macron-7787708755
2017-03-17 14:05:20
https://cdn-media.rtl.fr/cache/BMpCeHNmaXXMbsp3JRBhBw/330v220-2/online/image/2017/0317/7787709769_francois-hollande-le-17-mars-2017.jpg