2 min de lecture Loi Travail

François Hollande ouvre à la porte au 49-3 pour adopter la loi Travail en lecture finale

Alors que la réforme du Code du travail est actuellement examinée au Sénat, le président de la République a laissé entendre que le gouvernement pourrait à nouveau se passer du vote des députés pour adopter le texte en juillet prochain.

François Hollande à Grand-Quevilly, le 17 mai 2016
François Hollande à Grand-Quevilly, le 17 mai 2016 Crédit : AFP / Charly Triballeau
109117333772423871640
Geoffroy Lang

Pendant que le projet de loi Travail est aux mains des sénateurs, François Hollande s’est confié sur l’avenir du texte qui enflamme le dernier tiers de son quinquennat. Dans les colonnes de La Voix du Nord, le président de la République assure que le gouvernement n’a pas tenté de faire passer en force une réforme du Code du travail qui suscite une vive opposition depuis le mois d’octobre dernier : "Il y a des temps dans la démocratie. Ils ont été respectés. Il y a eu une première consultation à la fin de l’année dernière à la suite du rapport Combrexelle qui prônait le renforcement de la négociation collective au niveau des entreprises. Les syndicats ont pu présenter leurs propositions. Et plusieurs ont été prises en compte notamment sur les barèmes des prud’hommes et sur l’extension de la garantie jeunes. Nous sommes maintenant dans le temps du débat parlementaire."

Le projet de loi Travail avait pourtant obligé le gouvernement à engager sa responsabilité avec l’article 49-3, pour faire adopter le texte en première lecture à l’Assemblée nationale. Pendant que la loi El Khomri est encore très fortement contestée avant son retour à l’Assemblée en juillet prochain, le chef de l’État n’exclut pas un nouveau recours à l’article 49-3, en concédant simplement que “le mieux serait qu’il y ait une majorité pour voter ce texte”.

François Hollande met en accusation les grévistes

Dans un contexte social encore très tendu, François Hollande s’est aligné sur son premier ministre pour faire par son incompréhension face à la persistance des mouvements syndicaux. "Nul ne comprendrait que la grève se poursuive au détriment des comptes de la compagnie publique, du bon déroulement de l’Euro mais, surtout, des voyageurs qui ont à se déplacer chaque jour pour aller à leur travail", assure le président de la République.

À lire aussi
Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, à Montreuil le 25 mai 2018. Chômage
Pourquoi les permittents sont menacés par la loi "Avenir professionnel" ?

Le Président renvoie la balle dans le camp de gréviste, en s’appuyant sur les concessions faites par le gouvernement sur le texte originel de la loi Travail. "Le gouvernement a montré sa volonté de dialogue : notamment dans les transports routiers, l’aviation civile ou le ferroviaire. Il y a un moment où selon une formule célèbre, il faut savoir arrêter une grève !", martèle François Hollande en reprenant les mots de l’ancien secrétaire général du Parti communiste Maurice Thorez.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Loi Travail Grève Mobilisation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783531533
François Hollande ouvre à la porte au 49-3 pour adopter la loi Travail en lecture finale
François Hollande ouvre à la porte au 49-3 pour adopter la loi Travail en lecture finale
Alors que la réforme du Code du travail est actuellement examinée au Sénat, le président de la République a laissé entendre que le gouvernement pourrait à nouveau se passer du vote des députés pour adopter le texte en juillet prochain.
https://www.rtl.fr/actu/politique/francois-hollande-ouvre-a-la-porte-au-49-3-pour-adopter-la-loi-travail-en-lecture-finale-7783531533
2016-06-07 06:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2rYQU_gOykTCNTX-NpGoig/330v220-2/online/image/2016/0518/7783275693_francois-hollande-a-grand-quevilly-le-17-mai-2016.jpg