2 min de lecture Elysée

François Hollande : "La France doit avoir confiance en elle-même"

François Hollande a lancé jeudi après-midi les commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale. Et son discours faisait énormément référence à l'actualité.

François Hollande le 7 novembre 2013
François Hollande le 7 novembre 2013 Crédit : ALAIN JOCARD / AFP POOL / AFP
Générique 1
Vincent Derosier et Sylvain Chazot

Comme une parenthèse, un instant de calme au cœur du fracas de l'actualité. François Hollande a lancé jeudi après-midi les commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale.

Le président a souhaité qu'une place soit réservée aux soldats fusillés pendant la la "Grande Guerre" au Musée de l'Armée, aux Invalides. Il a aussi annoncé que le président Allemand viendrait en France en Août prochain pour commémorer l'entrée en guerre. Voilà pour l'histoire avec un grand H. 
Mais le chef de l’État n'a pas manqué l'occasion de faire le parallèle entre la grande guerre du siècle dernier et la guerre économique de ce début de siècle et, au-delà de l'aspect commémoratif, François Hollande a donné un discours très politique. "Ce temps de mémoire intervient à un moment où la France s'interroge sur elle-même, sur sa place, sur son avenir", a lancé le président.

Un discours de rassemblement

Au plus bas dans les sondages, le président a délivré un discours où il a été beaucoup question de rassemblement et d'unité. "La mémoire ne divise pas, a-t-il dit, elle rassemble toute la nation". Sa majorité est en plein doute ? Il lui répond : "La grande guerre a encore beaucoup à apprendre à la France d'aujourd'hui. Elle nous rappelle d'abord la force d'une nation quand elle est rassemblée. Et aussi l'impérieuse nécessité de faire bloc si nous voulons gagner les batailles, qui aujourd'hui ne sont plus militaires mais économiques, et qui mettent en jeu notre destin et notre place dans le monde", a déclaré François Hollande. 

On attendait un discours historique ; il aura surtout été question d'actualité. François Hollande a même fixé à nouveau le cap pour sa majorité. "Réformer, réunir, réussir. Voilà l'ordre de mobilisation que nous pouvons délivrer. Mais pour cela, la France doit avoir confiance en elle-même", a encore dit le chef de l'État. Comme un avant-goût de la conférence de presse qu'il doit donner fin novembre, début décembre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Elysée François Hollande Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants