1 min de lecture François Hollande

François Hollande : "Je n'attends pas de la politesse mais de l'engagement social"

REPLAY / INVITÉ RTL - Pour le président de la République, le syndicalistes des chantiers navals STX à Saint-Nazaire qui avait refusé de lui serrer la main n'a pas manqué de respect à la fonction présidentielle.

245_MARTICHOUX L'invité de RTL Elizabeth Martichoux iTunes RSS
>
François Hollande : "Je n'attends pas de la politesse mais de l'engagement social" Crédit Image : Romain BOE / Abaca Press pour RTL | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
Olivier Mazerolle
Olivier Mazerolle et Geoffroy Lang

Alors que plusieurs syndicats ont annoncé qu'ils ne participeraient pas à la quatrième conférence sociale du quinquennat de François Hollande, un employé des chantiers navals STX de Saint-Nazaire a refusé de serrer la main du président de la République lors d'une visite des chantiers le 13 octobre dernier. Les syndicats réformistes (CFDT, CFTC, Unsa et CFE-CGC) sont de la partie, de même que Force ouvrière et les organisations patronales (Medef, CGPME, UPA). 

Interrogé sur ce symbole de la rupture du dialogue entre les syndicats et le gouvernement, François Hollande a tenu à relativiser la portée de ce geste. "Ce que j'attend des organisations syndicales, c'est pas de la politesse, c'est de l'engagement pour le dialogue et c'est la conférence sociale.", souligne le président de la République, en appelant à l'apaisement et au dialogue. "Nous devons vivre dans une société apaisée. Il y a toujours des conflits, toujours des confrontations, toujours des intérêts qui sont divergents. Comment les surmonte-t-on ? Par la violence ? Sûrement pas. Par de l'apaisement, donc pas le dialogue', déclare le chef de l'État qui assure notamment que "nous pouvons éviter les licenciements à Air France"

Lorsqu'on l'interroge sur sa réaction stoïque, François Hollande insiste sur l'importance de maintenir le dialogue coûte que coûte. "Je vais m'en aller, je vais prononcer une phrase qui pourrait être regardée comme vulgaire ou grossière ?", glisse le président en faisant référence au "Casse-toi pauvre con" prononcé par Nicolas Sarkozy. "Il ne veut pas me serrer la main, tant pis pour lui. Parce que dans le vie, celui qui manque de respect, c'est celui qui commet la faute, pas celui qui est l'objet de cette indélicatesse", conclut-il sur cette affaire. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Présidence de la République Syndicats
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780162718
François Hollande : "Je n'attends pas de la politesse mais de l'engagement social"
François Hollande : "Je n'attends pas de la politesse mais de l'engagement social"
REPLAY / INVITÉ RTL - Pour le président de la République, le syndicalistes des chantiers navals STX à Saint-Nazaire qui avait refusé de lui serrer la main n'a pas manqué de respect à la fonction présidentielle.
https://www.rtl.fr/actu/politique/francois-hollande-je-n-attends-pas-de-la-politesse-mais-de-l-engagement-social-7780162718
2015-10-19 07:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/bKpIq-QPwra7xQv3DpuFpw/330v220-2/online/image/2015/1019/7780163044_francois-hollande-invite-de-rtl-le-19-octobre-2015.jpg