2 min de lecture François Hollande

François Hollande étudie la possibilité de baisser les impôts en 2017

Les vacances sont terminées pour le gouvernement, qui s'attelle désormais à étudier la possibilité d'une baisse d'impôts pour 2017.

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
François Hollande étudie la possibilité de baisser les impôts en 2017 Crédit Image : WITT/SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Générique 1
Vincent Derosier et Bénédicte Tassart

C'est la dernière rentrée du quinquennat. Lundi 22 août, les membres du gouvernement ont participé au premier Conseil des ministres de la saison 2016-2017. Les ministres, qui pour certains n'ont pas pris de vacances, ont affiché un air souriant mais solennel à leur arrivée à l'Élysée. Pas de ministre trop bronzé, pas de barbe pour Emmanuel Macron, mais un compte à rebours plus que jamais lancé pour François Hollande. Il lui reste désormais une centaine de jours pour inverser durablement la courbe du chômage. Car sans cela, pas de candidature possible.

Pour l'instant, la présidentielle n'est officiellement pas le problème du chef de l'État. D'ailleurs, il n'a pas eu un mot pour ses anciens ministres Arnaud MontebourgBenoît Hamon et Cécile Duflot qui sont tous trois candidats à la présidentielle. Sa stratégie, qui semble aussi être la seule possible en réalité, consiste ainsi à ignorer les coups et être très au-dessus de ce que l'un de ses proches qualifie de "non-événement".

Pas de geste fiscal sans croissance

Selon son entourage, le chef de l'État a d'autres dossiers autrement plus urgents sur son bureau, nous dit-on : lutte contre le terrorisme, Brexit, emploi. Une baisse d'impôt est également étudiée. Cette mesure pourrait permettre au gouvernement de cibler les retraités modestes. Ils pourraient être plus nombreux à payer un taux réduit de contribution sociale généralisée (CSG) à 3,8% au lieu de 6,6%. Une deuxième piste vise à éviter que ce soit toujours la classe moyenne qui soit visée par les hausses d'impôts. La prime d'activité, qui remplace le RSA activité et la prime pour l'emploi, pourrait être revue à la hausse l'année prochaine. Cela concernerait les deux millions de ménages et travailleurs pauvres ou modestes qui en bénéficient.

Mais si rien n'a encore été décidé pour cet éventuel geste fiscal, il semble pour l'instant très compromis. Le 14 juillet dernier, François Hollande avait promis qu'il entreprendrait une baisse d'impôts en cas d'amélioration de la croissance. Sauf que celle-ci a calé à 0% au deuxième trimestre et que la prévision à 1,7% semble loin. Reste que le gouvernement se donne encore une quinzaine de jours pour prendre une décision, le temps de voir si une accélération de l'économie est possible d'ici la fin de l'année.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Gouvernement Impôts
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants