1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "François Hollande est en campagne tout court", selon Alba Ventura
2 min de lecture

"François Hollande est en campagne tout court", selon Alba Ventura

REPLAY - Invité de RTL lundi matin, le président de la République a lâché les coups contre Nicolas Sarkozy et le Front national.

Alba Ventura
Alba Ventura
Crédit : Alba Ventura
"François Hollande est en campagne tout court", selon Alba Ventura
02:49
"François Hollande est en campagne tout court", selon Alba Ventura
02:48
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura

François Hollande était l'invité de RTL Matin, lundi 19 octobre. Le président s'est employé à déminer la grogne sociale et le risque de la montée du Front national. Ce qui m'a frappée c'est la campagne de 2012. Cela sautait aux yeux. Le Président nous a replongé dans son duel avec Nicolas Sarkozy."Moi Président, je ne parlerais jamais de patrons voyous" pour évoquer le conflit à Air France. Moi Président, je ne prononcerai jamais de phrase vulgaire ou grossière" entendez moi je ne dirai jamais "casse toi pauvre con", en référence à son attitude face au syndicaliste qui a refusé de lui serrer la main ! "Moi Président, je constate que les crédits de la police ont été supprimés de 2007 à 2012". "Moi Président, je constate aussi que les régimes spéciaux de retraite dont on nous avait dit qu'ils avaient été réformés n'ont pas modifié les mécanismes". "Moi Président, je pense que la France ne se dirige pas comme une armée". Et l'on pourrait ajouter "Moi Président, il n'y a pas de distinction entre mon premier Ministre et moi", sous-entendu, il n'est pas mon collaborateur.

Seul rempart face à la montée du Front national ?

C'est quand même flagrant ! Toute une demi-heure à évoquer son ancien adversaire, toute une demi-heure à faire la démonstration qu'il est toujours l'exact opposé de son prédécesseur, SANS jamais prononcer son nom, comme si c'était Voldemore. Vous savez le méchant de Harry Potter dont il ne faut pas parler de peur qu'il ne revienne.

Qu'est-ce que cela traduit ? Cela montre d'abord que le Président qui nous avait dit qu'il était en campagne d'explication, est en réalité, en campagne tout court. Cela montre un Président qui commence à lâcher les coups... Contre Nicolas Sarkozy, face auquel il pense avoir ses chances en 2017… Et contre le Front National. On l'a vu au Parlement de Strasbourg face à Marine le Pen. Cela montre un Président qui cherche à apparaître comme le seul rempart face à la tentation de l'extrême, face à l'intolérance, face à la rupture.
Présenter aux Français, un an et demi avant l'échéance présidentielle, le tableau de l'offre politique, leur dire, voilà le choix qui s'offre à vous en 2017, soit une France apaisée, soit une France brutale, c'est une parade. C'est la parade lorsque les résultats tardent à venir, lorsque l'on n'a rien à vendre. 

Les carnets du jour

On a un peu changé de version chez les Républicains. Vous vous souvenez que Nicolas Sarkozy voulait se rendre à Toul en Meurthe et Moselle dans le fief de Nadine Morano. Il voulait une explication franche direct avec les militants sur place, après la polémique qui suivie suite à  la phrase sur "la France pays de race blanche". Il voulait faire un meeting chez Nadine, pour monter qui est le chef. Bon finalement le meeting ce n'est pas une bonne idée. Dans l'entourage de Nicolas Sarkozy on craint de voir débouler Nadine à la tribun. Non finalement ce sera une visite régionale, un petit tour à Nancy, un petit rendez vous avec les cadres du parti …cool…sympa…calme…tranquille.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/