1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "François Hollande devrait être moins à la recherche de la jeunesse que du temps perdu", juge Alba Ventura
3 min de lecture

"François Hollande devrait être moins à la recherche de la jeunesse que du temps perdu", juge Alba Ventura

REPLAY / ÉDITO - Pour la première fois, le chef de l'État prononce ce lundi 11 janvier des vœux à la jeunesse. Un thème qui était au cœur de sa campagne en 2012.

Alba Ventura
Alba Ventura
Crédit : Alba Ventura
"François Hollande devrait être moins à la recherche de la jeunesse que du temps perdu", juge Alba Ventura
00:03:08
"François Hollande devrait être moins à la recherche de la jeunesse que du temps perdu", juge Alba Ventura
00:03:10
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura

François Hollande avait dédié son mandat à la jeunesse. Il voulait créer 60.000 postes de professeurs. Souvenez-vous du contrat de génération : il voulait sortir du chômage des centaines de milliers de jeunes. La jeunesse, c'était sa raison d'être de futur président de la République. D'ailleurs, François Hollande le disait très clairement en janvier 2012 au Bourget : "Est-ce que les jeunes vivront mieux en 2017 qu'en 2012 ? Je demande à être évalué sur ce seul engagement, sur cette seule vérité, sur cette seule promesse !". C'était beau comme un discours de candidat.

Et que s'est-il passé ? Les professeurs : 35.000 postes ont été créés, pas 60.000. Les contrats de génération, qui devaient révolutionner le marché du travail : au dernier pointage en octobre, on en était à un peu plus de 50 000. L'objectif c'était 75.000 par an, soit 500.000 au total. On est par ailleurs toujours avec ce chiffre terrible de 100.000 décrocheurs chaque année, avec près d'un quart des 18-25 ans qui vivent sous le seuil de pauvreté. Certes le chômage des jeunes s'est un peu amélioré, mais ils sont encore 24% dans cette situation. Le signal le plus net, c'est que les jeunes se désintéressent des urnes et viennent grossir les rangs du Front national. Ce n'est pas vraiment une réussite.

Rêve d'une "Génération Hollande"

On se demande pourquoi le Président fait toujours de la jeunesse sa priorité. D'abord parce qu'il y a l'actualité qui domine. Le 13 novembre, lors des attentats, beaucoup de jeunes ont été touché. À l'Élysée, on veut perpétuer la flamme. On veut entretenir un lien avec cette jeunesse blessée et meurtrie. Par ailleurs, on le sait, dès qu'il y a une crise, un événement, on en revient à la jeunesse. On vous ressort le service civique, le service national, la journée de défense. C'est un classique.

La jeunesse c'est la force d'un pays, c'est l'enthousiasme, c'est la créativité, c'est la nouveauté. Cela reste un argument marketing. C'est sûr qu'en 2017 personne ne viendra vous dire : "Bonjour, je suis le candidat de la vieillesse". Chez les socialistes, il y a toujours cette idée que la gauche c'est la jeunesse. Traditionnellement la gauche ce sont les mouvements de jeunes (rappelez-vous que François Hollande était l'agent traitant de SOS Racisme à l'Élysée).

À écouter aussi

L'actuel chef de l'État pense que s'il arrive à mobiliser les jeunes, il sera plus fort que le candidat de droite à la présidentielle. Il rêve en fait de voir se lever une "Génération Hollande", comme il y avait eu la "Génération Mitterrand" en 1988, cet élan de jeunes et d'artistes qui avaient participé à sa réélection. Le problème de François Hollande, c'est qu'il devrait être moins à la recherche de la jeunesse que du temps perdu.

Le carnet du jour

C'est mercredi 13 janvier que Xavier Bertrand et Gérald Darmanin démissionneront de leurs mandats de députés, après avoir été élus respectivement président et vice-président de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Cela signifie qu'il y aura deux législatives partielles au mois de juin à Saint-Quentin et à Tourcoing, un an avant l'échéance. On peut saluer l'attitude des deux hommes qui n'ont pas souhaité utiliser l'astuce du "recours". C'est une vieille ficelle en politique qui consiste à contester faussement l'élection. Une combine pour faire durer la procédure et conserver les mandats jusqu'aux prochaines législatives en 2017.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/