1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. François Hollande : ce qu'il faut attendre de son discours de rentrée
1 min de lecture

François Hollande : ce qu'il faut attendre de son discours de rentrée

ÉCLAIRAGE - Le chef de l'État s'exprime à partir de 11 heures à Paris dans le cadre d'un discours axé sur la démocratie sur le terrorisme. Sauf surprise, il n'annoncera pas sa candidature à la présidentielle.

François Hollande le 24 juin à l'Élysée
François Hollande le 24 juin à l'Élysée
Crédit : AFP / Alain Jocard
François Hollande : ce qu'il faut attendre de son discours de rentrée
00:01:00
Vincent Derosier & La rédaction numérique de RTL

À peine rentré d'Asie, François Hollande prononce ce jeudi 8 septembre à 11 heures un discours très attendu à Paris. À la salle Wagram, dans le XVIIe arrondissement, le chef de l'État s'exprimera sur la thématique de la "démocratie face au terrorisme" dans le cadre d'un événement organisé entre autres par la Fondation Jean-Jaurès. Tout porte à croire que cette intervention sera la première étape avant une probable candidature à la présidentielle de 2017, alors que près de 9 Français sur 10 ne souhaitent pas qu'il soit candidat, selon un sondage Elabe.

Se sachant attendu, François Hollande préparait mercredi soir la septième version de son discours. Selon ses proches, cette intervention fera date car elle fera comprendre qu'il se lance pour 2017 sans pour autant dire qu'il est candidat. Un exercice d'équilibriste. Tous ceux qui l'ont vu récemment lui ont dit de se lâcher, de forcer sa nature. Manuel Valls lui a ainsi conseillé d'être "plus tranchant".

Des tacles à l'opposition et ses ex-ministres

Avec ce discours, François Hollande promet d'envoyer des messages forts. Il veut se projeter et imaginer la France de 2022. Il ne fera pas non plus l'impasse sur les sujets captés par la droite, notamment la laïcité et l'identité. L'opposition doit s'attendre à prendre pour son grade. "Ma conception de la France, ce n'est pas de faire le tri entre les différentes couches de Français", tacle déjà François Hollande.

Son pari est d'apparaître comme le meilleur gardien de l'État de droit mais aussi comme le meilleur dans son camp. À l'entendre, ses anciens ministres Arnaud MontebourgEmmanuel Macron et Benoît Hamon ne sont que des "figurants".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.