1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. François Hollande a piloté une lettre d'annonce pour la baisse des impôts
1 min de lecture

François Hollande a piloté une lettre d'annonce pour la baisse des impôts

Info RTL INFO RTL - Près de 8 millions de Français imposables recevront une lettre en septembre pour leur annoncer le montant de la baisse de leurs impôts.

François Hollande le 17 juin 2015 à Paris
François Hollande le 17 juin 2015 à Paris
Crédit : ETIENNE LAURENT / POOL / AFP
François Hollande a piloté une lettre d'annonce pour la baisse des impôts
00:56
micros
La rédaction numérique de RTL

Lors de son séjour officiel en Afrique, François Hollande est resté très actif sur le dossier des impôts. Malgré des temps difficiles, le chef de l'État est resté positif et a piloté la rédaction d'une lettre prochainement envoyée à certains contribuables. Bonne nouvelle pour eux, ce courrier les avertira d'une baisse des impôts. 

Le "bon à tirer", sorti des imprimantes, a été signé par Christian Eckert. Avec le feu vert direct d'un ancien inspecteur des finances puisque François Hollande est resté très impliqué dans ce dossier. La première mouture ne lui convenait pas, obligeant Bercy à revoir sa copie. Dans la première version ? Une information limitée : "M. Durant, Mme Dupont, vous allez bénéficier d'une baisse d'impôts. Pour en connaître le montant, rendez-vous sur le simulateur internet."

8 millions de lettres envoyées

Clairement insuffisant aux yeux du Président qui a exigé qu'on communique individuellement le montant de la ristourne. Les services du fisc ont donc été priés de se replonger dans ces lettres. Pas question de tomber dans le ridicule cependant. Aucun courrier ne sera adressé à ceux qui économisent moins de 100 euros, afin de ne pas communiquer sur des sommes dérisoires. Donc si 9 millions de Français sont concernés par une future baisse d'impôts, seuls 8 millions d'entre eux recevront cette lettre en septembre.

Une lettre porteuse de bonne nouvelle qui a un coût cependant. Mais Bercy a refusé de communiquer sur le prix de cette opération de communication, totalement assumée dans les rangs de la présidence. "À la fin du courrier, on aurait pu écrire 'Votez pour nous !'", a même plaisanté un ministre. Il faut dire qu'entre le prélèvement à la source et la baisse d'impôts pour les plus modestes, l'Élysée veut tout faire pour calmer le ras-le-bol fiscal avant 2017

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/