1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. François Fillon veut éviter une "surenchère" sur les questions de l'islam et de la laïcité
1 min de lecture

François Fillon veut éviter une "surenchère" sur les questions de l'islam et de la laïcité

En visite pendant deux jours en Tunisie, François Fillon s'est rendu au musée Bardo afin de rendre hommage aux 22 victimes de l'attaque du 18 mars dernier.

En visite en Tunisie, François Fillon s'est rendu au musée Bardo où 22 personnes sont mortes dans un attentat.
En visite en Tunisie, François Fillon s'est rendu au musée Bardo où 22 personnes sont mortes dans un attentat.
Crédit : SALAH HABIBI / AFP
Marie-Pierre Haddad

Après le Liban, l'Irak et la Jordanie, François Fillon s'est rendu en Tunisie. Le candidat à la primaire UMP s'est rendu au musée Bardo qui a rouvert ses portes, après l'attaque du 18 mars dernier faisant 22 morts.

"Visage fermé, il s'arrête longuement devant une vitrine criblée de balles", relate le Journal du Dimanche. L'ancien Premier ministre a tenu à exprimer la "solidarité" des Français. "On a tendance en France à penser que les problèmes de fondamentalisme islamique sont des problèmes de la société française. Mais ceux qui ont assassiné les gens de Charlie Hebdo, on les a entraînés, on les a financés", explique-t-il. Il craint une "surenchère" concernant les débats sur l'islam et la laïcité.

Quand on a une gamine qui fait de la provoc et que cela crée un débat national, on fait leur jeu

François Fillon

Afin de lutter contre cela, François Fillon essaye de ne pas se laisser entraîner dans un "débat émotionnel, où on réagit sous la pression des islamistes […] Quand on a une gamine qui fait de la provoc et que cela crée un débat national, on fait leur jeu. Il faut qu'on se calme", prévient-il. 

L'ancien Premier ministre fait allusion à la polémique sur l'exclusion d'une élève de son collège de Charleville-Mézières pour cause de "jupe trop longue". À cela, il répond : "Et on fait quoi après ? On va rendre la minijupe obligatoire à l'école ? Mais si vous légiférez sur les jupes, elles vont venir avec des gants". François Fillon en profite pour déclarer que "nous avons une législation sur le voile à l'école qui fonctionne".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/