1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. François Fillon : une manifestation contre les juges ou pour le candidat ?
2 min de lecture

François Fillon : une manifestation contre les juges ou pour le candidat ?

ÉCLAIRAGE - Après le discours de François Fillon, les sympathisants ont été appelés à manifester dimanche 5 mars. Mais l'objectif de cette marche reste flou.

François Fillon, le 1er mars 2017 depuis son QG Porte de Versailles à Paris
François Fillon, le 1er mars 2017 depuis son QG Porte de Versailles à Paris
Crédit : Francois Mori/AP/SIPA
Marie-Pierre Haddad

Dans la foulée de la prise de parole de François Fillon au cours de laquelle il a réaffirmé qu'il comptait rester candidat, des cadres proches du candidat ont appelé les sympathisants à se rassembler. Objectif : apporter son soutien dimanche au Trocadéro à Paris. 

Lors de son discours, François Fillon s'en est pris à la machine judiciaire. "Je ne céderai pas. Je ne me rendrai pas. Je n'ai pas été traité comme un justiciable comme les autres (...) La présomption d'innocence a complètement et entièrement disparu (...) L'État de droit a été systématiquement violé", a-t-il déclaré. À la suite de ce discours, Valeurs Actuelles a dévoilé l'information selon laquelle Patrick Stefanini, aurait déposé à la Préfecture une demande pour une manifestation. Mais les raisons de cette marche ont été vivement critiquées. 

Une marche "contre le coup d'État des juges" ?

Le directeur de campagne de François Fillon souhaite organiser "une marche contre le coup d'État des juges qui confisquent l’élection présidentielle en orchestrant une traque anti-Fillon", peut-on lire. Le Parisien qualifie ce motif de "mot d'ordre - non officiel - aux accents complotistes, qui semble loin de faire l'unanimité chez les sympathisants de droite".

L'équipe de François Fillon va ensuite revoir la formulation. Il ne s'agit plus d'une "marche", mais d'un "rassemblement". Sur France 5, son proche conseiller Jérôme Chartier explique que "dimanche, c'est un rassemblement de soutien à François Fillon. Ce n'est pas un rassemblement contre les juges mais un rassemblement pour sa candidature. C'est à 15 heures, tout le monde est le bienvenu". Bruno Retailleau, bras droit de François Fillon, écrit à son tour sur Twitter : "Ce n'est pas une manifestation, c'est un rassemblement pour nos valeurs pour le projet de redressement que porte François Fillon". 

À lire aussi

La Préfecture de Paris confirme à Libération qu'un rassemblement "a bien été déclaré". Le journal ajoute que "l'équipe de campagne aurait ainsi délégué l'organisation à Sens commun, le mouvement politique né dans la foulée de la Manif pour tous. Cette dernière dément d'ailleurs participer à l'organisation et rappelle ne défendre aucun candidat". Mais Sens commun se défend d'organiser ce rassemblement.

Méfions-nous d'instrumentaliser et de chauffer à blanc un public

Philippe Gosselin

Le député Les Républicains et soutien d'Alain Juppé, Philippe Gosselin, a déclaré : "Je n'irai pas au Trocadéro m'associer à une forme de manifestation contre les juges et la justice. Ce sont des institutions nécessaires à l'État de droit et nos démocraties sont plus fragiles qu'on ne le pense (...) C'est une stratégie extrêmement dangereuse". Le député ajoute : "Méfions-nous d'instrumentaliser et de chauffer à blanc un public".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/