1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. François Fillon sur RTL veut imposer "deux jours de carence dans la fonction publique"
1 min de lecture

François Fillon sur RTL veut imposer "deux jours de carence dans la fonction publique"

INVITÉ RTL - Pour lutter contre l'absentéisme des professeurs, François Fillon propose de passer de un à deux jours de carence.

François Fillon invité des "Petits-déjeuners de la présidentielle"
François Fillon invité des "Petits-déjeuners de la présidentielle"
Crédit : Frédéric Bukajlo pour RTL et Sipa
François Fillon sur RTL veut imposer "deux jours de carence dans la fonction publique"
02:05
"Petits-déjeuners de la présidentielle" : François Fillon répond aux questions des auditeurs de RTL
20:15
Cécile De Sèze & Yves Calvi

L'absence des professeurs est une véritable préoccupation pour tous les parents d'élève. L'une d'entre eux, Isabelle, a posé la question au candidat François Fillon, invité des Petits déjeuners de RTL jeudi 30 mars 2017 en lui demandant d'exposer ses propositions pour "pallier les absences récurrentes des professeurs, notamment au collège."

Le candidat à la présidentielle 2017 a donc pu exposer ses propositions concernant l'absentéisme des fonctionnaires et il souhaite, pour y remédier, imposer "deux jours de carence pour l'ensemble de la fonction publique". Un jour de carence est un jour non payé en cas d'absence, "pour quelques raisons que ce soit", précise François Fillon qui tient à rappeler qu'il avait mis en place une journée de carence à l'époque où il était premier ministre de Nicolas Sarkozy. "Ça avait fait baisser l'absentéisme de façon radicale", se targue-t-il. 

Ça avait fait baisser l'absentéisme de façon radicale

François Fillon

Mais la parent d'élève n'est pas convaincue, car cette mesure, selon elle, ne comblera pas les problèmes d'absentéisme liés aux formations proposées aux professeurs. En réponse à cette inquiétude, le candidat du parti Les Républicains voudrait alors établir "un système éducatif dans lequel les établissements soient plus autonomes et dans lequel les chefs des établissements aient plus de pouvoir hiérarchique, d'autorité, sur les équipes enseignantes" et ainsi empêcher, par exemple, que les formations ne se passent "pendant les heures de cours".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/