1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Fillon sur RTL veut "considérer les agriculteurs comme des entrepreneurs"
1 min de lecture

Fillon sur RTL veut "considérer les agriculteurs comme des entrepreneurs"

INVITÉ RTL - Le candidat à la présidentielle 2017 était le 4e invité des "Petits déjeuners de RTL" jeudi 30 mars. Il a notamment présenté ses mesures pour l'agriculture française.

François Fillon invité des "Petits-déjeuners de la présidentielle"
François Fillon invité des "Petits-déjeuners de la présidentielle"
Crédit : Frédéric Bukajlo pour RTL et Sipa
François Fillon sur RTL veut "considérer les agriculteurs comme des entrepreneurs"
02:07
Yves Calvi & Cécile De Sèze

Le secteur de l'agriculture est touché depuis plus d'un an par une crise violente. Pour François Fillon, il s'agit d'une question "fondamentale, économique, d'aménagement du territoire, humaine et de justice sociale". Lors du salon de l'Agriculture au début du mois de mars 2017, certains ont rappelé les chiffres alarmants des suicides qui concerneraient de 150 à 600 personnes par an. Face à cette "injustice" et aux "agriculteurs qui crèvent de faim" en travaillant "70 heures par semaine", François Fillon, invité des Petits déjeuners de RTL jeudi 30 mars 2017, a dévoilé ses propositions. 

La première d'entre elles est de les considérer "comme des entrepreneurs". "Leur donner les mêmes règles en terme de statut, d'organisation, détaille le candidat à la présidentielle. Il faut faire baisser leurs charges, c'est ce que je propose avec 40 milliards de baisse de charges pour tout le monde, y compris pour les agriculteurs." En parlant de statut, le candidat du parti Les Républicains souhaite que les agriculteurs puissent exercer différentes activités avec un seul statut. Aujourd'hui, selon lui, ils ont un statut par activité. Avec cette mesure, avec le seul statut d'agriculteur, ils pourront vendre leurs produits ou faire "du tourisme rural". 

Afin de les aider à traverser les mauvaises récoltes, François Fillon prévoit également d'établir un "compte aléas climatiques et économiques sans aucune contrainte fiscale pour leur permettre d'assurer ces aléas qui sont liés à leur propre activité professionnelle." Enfin, le candidat de la droite et du centre souhaite une "politique agricole commune tournée vers la production et l'investissement". "Je propose que, plutôt que d'attendre que la Commission européenne mette un projet sur la table sur lequel on va essayer de se battre, on vienne avec notre projet de politique agricole commune", défend-il encore.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/