2 min de lecture François Fillon

François Fillon : le récit d'une folle matinée

ÉCLAIRAGE - Un report de visite et quelques heures auront suffi à semer la pagaille dans l'élection présidentielle. Mais que s'est-il passé ?

François Fillon à la sortie de son QG de campagne, le 1er mars 2017
François Fillon à la sortie de son QG de campagne, le 1er mars 2017
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Rien ne s'est déroulé comme prévu, ce mercredi 1er mars. Un peu avant 8 heures du matin, François Fillon devait se rendre au Salon de l'agriculture. Les journalistes sont prêts, l'équipe du candidat est sur les lieux... Il ne manque que l'ancien premier ministre, qui ne viendra finalement pas. Un communiqué de deux lignes annonce le report de sa visite. Pourquoi ? Aucune raison n'est avancée. 

Ses proches ne sont pas plus avancés. Interrogé sur LCI, Laurent Wauquiez déclare "attendre les explications". "J'apprends la nouvelle exactement comme vous et je n'aime pas commenter n'importe comment", ajoute-t-il. Jérôme Chartier, proche conseiller de François Fillon, "espère que ce n'est pas pour une raison de sécurité" et explique sur France Inter ne pas en savoir plus. Même réaction pour ses adversaire politiques, Florian Philippot et Henri Guaino.

>
François Fillon reporte sa visite au salon de l'agriculture : ils l'apprennent en direct Crédit Image : Capture d'écran LCI / RTLnet | Crédit Média : RTLnet | Date :

Sur place, au Salon de l'Agriculture, la confusion règne aussi. Bruno Retailleau, le bras droit du candidat, ne lâche qu'une phrase : "Je n'ai aucune déclaration à faire". Pendant ce temps, Myriam Levy, conseillère de presse de François Fillon, prévient l'équipe du candidat qui se trouve Porte de Versailles avec un SMS, comme le dévoile Le Journal du Dimanche : "Désolée de ne pas vous avoir prévenu plus tôt (...) En attendant nous restons silencieux et nous vous recommandons d'éviter toutes conjectures sur les raisons du report". 

Quelques instants plus tard, il est annoncé que François Fillon s'exprimera à midi depuis son QG de campagne, situé non loin du Salon de l'agriculture. Les rumeurs d'un retrait et d'une mise en examen redoublent d'intensité. François Fillon et Alain Juppé devraient faire une déclaration commune. Le maire de Bordeaux va-t-il prendre la relève ? 

Une prise de parole ferme

À lire aussi
Emmanuel Macron serrant la main de François Fillon le 8 décembre 2017 politique
VIDÉO - Emmanuel Macron est un "petit joueur", estime François Fillon

Le principal concerné met une fois de plus un terme à ces rumeurs. Oui, Alain Juppé et François Fillon se sont parlés mais l'ancien candidat "ne veut pas s'exprimer à ce stade de la journée". Le candidat a aussi contacté Nicolas Sarkozy. Là encore, rien n'a filtré de leur entretien. L'attention se concentre désormais sur le QG du candidat de la droite et du centre. Les ténors des Républicains arrivent peu à peu. Eric Woerth, Nathalie Kosciusko-Morizet, François Baroin...

L'attente est longue. Midi arrive enfin mais François Fillon ne s'exprimera que 20 minutes plus tard. D'emblée, il affiche un sourire. Il finira pas lâcher qu'il est victime d'un "assassinat politique". "C'est au peuple français que je m'en remets, parce que seul le suffrage, et non une procédure menée à charge, peut décider qui sera le prochain président de la République française", ajoute-t-il. Le candidat finit par confirmer qu'il reste dans la course pour la présidentielle, pour finir par se rendre à 15 heures, soit sept heures après l'heure prévue, au Salon de l'agriculture.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Fillon Penelope Fillon Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants