2 min de lecture François Fillon

François Fillon mis en examen : ce qu'il a dit devant les juges

Mis en examen dans l'affaire des soupçons d'emplois fictifs, François Fillon s'est exprimé devant les juges ce mardi 14 mars réclamant "simplement le respect du droit".

François Fillon, le 15 février 2017
François Fillon, le 15 février 2017
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Détournement de fonds publics, recel et complicité d'abus de biens sociaux et manquements aux obligations de déclaration à la Haute autorité sur la transparence de la vie publique. François Fillon a été mis en examen ce mardi 14 mars dans l'enquête sur les soupçons d'emplois fictifs de son épouse et ses enfants comme assistants parlementaires. Une décision judiciaire qui intervient avec 24 heures d'avance sur la date annoncée afin que "l'audition se déroule dans des conditions de sérénité", a assuré l'avocat de l'ancien premier ministre, Me Antonin Levy.

>> François Fillon a été mis en examen, toutes les réactions en direct

Convoqué par les juges d'instruction ce mardi matin, François Fillon a pourtant refusé de répondre sous le format de l'interrogatoire et a lu une déclaration avant de se voir signifier sa mise en examen, annonce Le Figaro, qui s'est procuré le texte. "Il est de mon devoir de répondre à la convocation que vous m'avez adressée (...) Il est également de mon devoir de venir aujourd'hui devant vous afin de vous affirmer : oui, j'ai employé mon épouse et la réalité de son travail est indéniable", a-t-il lu en début de déclaration assurant par la suite vouloir "démontrer son innocence".

À lire aussi
François Fillon et Nicolas Sarkozy, le 18 mai 2007 François Fillon
Fillon avait proposé à Sarkozy de démissionner "à deux ou trois reprises"

Une manière pour lui d'évoquer une nouvelle fois le rôle tenu par son épouse dans sa carrière politique : "De la gestion de mon courrier en lien avec ma secrétaire, à la tenue de l'agenda, mon épouse était présente aux événements locaux, aux inaugurations, manifestations sportives et culturelles dans la Sarthe, aux remises de décorations, son travail a pris de nombreuses formes", a-t-il lancé. Et de continuer à défendre Penelope Fillon : "Nous avons versé de nombreux messages électroniques qui prouvent la réalité du travail réalisé (...) Nous avons versé la preuve des réunions auxquelles elle assistait (...) Nous avons versé des attestations précises et circonstanciées".

Je ne demande ni dérogation, ni faveur, mais simplement le respect du droit

François Fillon
Partager la citation

Pour François Fillon, qui assure que "la réalité de ce travail est établie", il n'appartient pas à l'autorité judiciaire de "porter une appréciation sur la qualité ou la teneur de ce travail". Et malgré certaines critiques acerbes, notamment sur "la méthode qui a présidé à la détermination de la date de cet interrogatoire", le candidat à l'élection présidentielle explique qu'il ne demande "ni dérogation, ni faveur mais simplement le respect du droit". Avant de conclure : "Vous avez décidé de me convoquer de façon précipitée pour des faits remontant pour certains à près de vingt ans. Vous savez que je consacre mes journées à faire campagne pour l'élection présidentielle qui aura lieu dans quarante jours. Je respecte les institutions judiciaires et la charge que la loi vous confie. J'attends d'être traité comme tous les citoyens de notre pays, sans précipitation et avec le seul souci que la justice soit rendue en toute impartialité". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Fillon Penelope Fillon Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787669351
François Fillon mis en examen : ce qu'il a dit devant les juges
François Fillon mis en examen : ce qu'il a dit devant les juges
Mis en examen dans l'affaire des soupçons d'emplois fictifs, François Fillon s'est exprimé devant les juges ce mardi 14 mars réclamant "simplement le respect du droit".
https://www.rtl.fr/actu/politique/francois-fillon-mis-en-examen-ce-qu-il-a-dit-devant-les-juges-7787669351
2017-03-14 18:14:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/9LP_8EehN6yese7qSHPjPA/330v220-2/online/image/2017/0216/7787276427_francois-fillon-le-15-fevrier-2017.jpg