1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. François Fillon : "Il y a urgence à répondre à la détresse des agriculteurs"
1 min de lecture

François Fillon : "Il y a urgence à répondre à la détresse des agriculteurs"

Dans un communiqué publié samedi 4 juillet, le député de Paris incite notamment le ministère de l'Agriculture et les industriels à "prendre leurs responsabilités".

Pour François Fillon, une victoire frontiste dans des régions "contribuerait à déstabiliser le pays".
Pour François Fillon, une victoire frontiste dans des régions "contribuerait à déstabiliser le pays".
Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

François Fillon, candidat à la primaire de la droite et du centre en vue de la présidentielle, juge samedi qu'il y a "urgence à répondre à la détresse des agriculteurs", confrontés à l'absence de remontée des prix de leur production.  "Les prix de ventes des matières premières agricoles ne permettent plus aux agriculteurs de vivre de leur métier et les contraintes en tout genre se multiplient. Les éleveurs notamment s'enfoncent depuis des mois dans une crise grave et surtout sans perspective", déplore l'ex-Premier ministre dans un communiqué intitulé "Il y a urgence à répondre à la détresse des agriculteurs".

Fillon appelle Le Foll à respecter ses engagements

Selon le député de Paris, "il est plus que temps de restaurer la confiance entre les acteurs des filières, les agriculteurs, les industriels agro-alimentaires et la grande distribution". "Il faut que chacun prenne ses responsabilités plutôt que de se renvoyer la balle", préconise-t-il. "Le ministre (de l'Agriculture, Stéphane Le Foll) doit respecter ses engagements et faire respecter ceux pris par la grande distribution", demande aussi M. Fillon. "J’irai cette semaine à la rencontre des agriculteurs pour écouter leurs difficultés et leurs propositions et j'agirai pour qu'un vrai débat s'engage au Parlement", prévient-il.

Plusieurs milliers d'agriculteurs, éleveurs et producteurs de lait ont manifesté leur "ras-le-bol" jeudi dans toute la France, principalement dans l'Ouest, face à l'absence de remontée des prix de leur production. Ils se réservent la possibilité d'actions dans les hypermarchés pendant l'été.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/