1 min de lecture Politique

François Fillon : "Il n'y a pas eu de rupture Sarkozy"

GRAND JURY - À l'offensive pour se poser en réformateur libéral en vue de 2017, l'ancien Premier ministre regrette que le mot-clé de la campagne de 2007 ne se soit pas traduit dans les faits dans l'exercice du pouvoir.

François Fillon invité du Grand Jury RTL dimanche 29 juin 2014
François Fillon invité du Grand Jury RTL dimanche 29 juin 2014 Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / Abacapress
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

La rupture, c'est maintenant ? À l'offensive depuis mercredi et la présentation de son programme économique aux contours réformistes et libéraux assumés, François Fillon n'hésite pas à solder l'héritage de ses années au pouvoir.  "Il n'y a pas eu de rupture ni Sarkozy, ni Fillon", assure l'ancien Premier ministre au micro du Grand Jury

"Il y a eu une tentative de rupture en 2007. Cette rupture s'est brisée au bout de 4 ou 5 mois sur la crise économique et financière. C'est vrai que nous n'avons jamais retrouvés ensuite la volonté de rupture qui était au départ de la campagne de 2007", déplore-t-il.

En première ligne pour occuper le terrain des idées alors que l'UMP est plombée par l'affaire Bygmalion, François Fillon entend bien incarner pour de bon la rupture, "parce qu'il y a eu une rupture dans presque tous les pays européens", dit-il, citant "la Gande-Bretagne de Thatcher, la réunification de l'Allemagne de Schröder", voire "l'Italie de Renzi".

>
Le Grand Jury du 29 juin 2014 - François Fillon - 1e partie Crédit Image : RTL / Frédéric Bukajlo / Abacapress | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Politique François Fillon UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants