1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. François Fillon aurait obtenu un prêt de 50.000 euros, sans intérêts et non déclaré
1 min de lecture

François Fillon aurait obtenu un prêt de 50.000 euros, sans intérêts et non déclaré

L'ancien premier ministre aurait obtenu un prêt de Marc Ladreit de Lacharrière en 2013. Un prêt sans intérêt et non déclaré, selon "Le Canard enchaîné".

François Fillon, le 15 février 2017
François Fillon, le 15 février 2017
Claire Gaveau & AFP

Nouvelle révélation dans Le Canard enchaîné. Après avoir révélé les soupçons d'emplois fictifs de Penelope Fillon mais aussi de deux enfants du couple, l'hebdomadaire satirique publie de nouvelles informations sur le candidat à l'élection présidentielle. François Fillon aurait ainsi bénéficié d'un prêt de la part de Marc Ladreit de Lacharrière, le président de La Revue des Deux Mondes, en 2013. Un prêt qui serait sans intérêts et qui n'aurait pas été déclaré par l'ancien premier ministre.

Le candidat de la droite à la présidentielle "n'a pas jugé utile de faire figurer" ces 50.000 euros sur sa déclaration de patrimoine adressée à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. "Un 'oubli' qui pourrait coûter cher au candidat à la présidentielle", selon l'hebdomadaire qui sort mercredi 8 mars. Le réquisitoire du parquet national financier - qui a ouvert l'information judiciaire sur les emplois présumés fictifs - vise entre autres des "manquements aux obligations de déclaration" auprès de la HATVP.

Ce prêt a été "intégralement remboursé"
, a de son côté assuré l'avocat de François Fillon, Me Antonin Lévy, au Canard.  Selon le Code général des impôts, tout prêt supérieur à 760 euros doit être déclaré par l'emprunteur.

François Fillon évoque un simple oubli

L'homme d'affaires Marc Ladreit de Lacharrière confirme avoir accordé un prêt sans intérêts de 50.000 euros à François Fillon, qui l'a remboursé, selon une déclaration de son avocat, Me Emmanuel Brochier. "Ce prêt a existé et il a été remboursé. C'est un non-événement", a déclaré l'avocat du PDG de Fimalac, proche du candidat de la droite à la présidentielle. L'avocat n'a pas précisé les raisons et la date de ce prêt.

À l'AFP, les avocats de François Fillon ont relaté que le candidat à la fonction suprême avait dit aux enquêteurs avoir oublié de mentionner ce prêt dans sa déclaration de patrimoine. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/