1 min de lecture Présidentielle 2017

François Fillon assure ne pas vouloir "privatiser l'assurance maladie"

Le candidat de la droite et du centre à la présidentielle 2017 s'adresse à ses détracteurs dans une tribune publiée dans "Le Figaro".

François Fillon le 21 octobre à Caen.
François Fillon le 21 octobre à Caen. Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Le programme santé de François Fillon ne fait pas l'unanimité. Le candidat de la droite et du centre à l'élection présidentielle explique dans une tribune au Figaro, publiée ce lundi 12 décembre que "depuis deux semaines", ses "propositions font l'objet d'attaques de la gauche et de l'extrême droite. Elles ne m'impressionnent pas". L'ancien premier ministre réaffirme le constat que le système de soins en France "est menacé". "Le gouvernement a opposé l'exercice libéral et le système public au lieu de les faire fonctionner de façon complémentaire. À l'hôpital, les 35 heures ont fait des dégâts. Le trou de la Sécu n'est pas comblé, contrairement à ce que prétend la ministre. La dette se monte à 160 milliards d'euros…", explique-t-il.

Le député de Paris veut "garantir un égal accès aux soins pour tous, en érayant la désertification médicale, grâce à la multiplication des maisons médicales, grâce à la revalorisation de la médecine libérale, actuellement découragée par la paperasserie et les charges". Il souhaite aussi "réaffirmer le principe d'universalité dans l'esprit des ordonnances de 1945. L'assurance-maladie obligatoire et universelle, pilier de la solidarité, doit rester le pivot dans le parcours de soins dont le médecin généraliste est l'acteur clé".

Il conclut en expliquant que ses "adversaires s'érigent en défenseurs de notre 'modèle social' mais ils en sont, en réalité, ses fossoyeurs" car "ils refusent de voir que ce modèle craque de toutes parts, que le chômage, la pauvreté et les injustices se propagent, que les déficits menacent la solidarité nationale, estime le député de Paris. Au lieu de regarder les faits, mes détracteurs me soupçonnent de vouloir 'privatiser' l'assurance-maladie et diminuer les remboursements. C'est évidemment faux !".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Fillon Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786249962
François Fillon assure ne pas vouloir "privatiser l'assurance maladie"
François Fillon assure ne pas vouloir "privatiser l'assurance maladie"
Le candidat de la droite et du centre à la présidentielle 2017 s'adresse à ses détracteurs dans une tribune publiée dans "Le Figaro".
https://www.rtl.fr/actu/politique/francois-fillon-assure-ne-pas-vouloir-privatiser-l-assurance-maladie-7786249962
2016-12-12 19:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ssm4-UHLNNx-mQKaNVXz_g/330v220-2/online/image/2016/1021/7785397368_francois-fillon-le-21-octobre-a-caen.jpg