1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. François Fillon : "Pour moi, il est trop tard", confesse Alain Juppé
1 min de lecture

François Fillon : "Pour moi, il est trop tard", confesse Alain Juppé

ÉCLAIRAGE - Le maire de Bordeaux a pris la parole, ce lundi 6 mars, pour annoncer "une bonne fois pour toutes" qu'il ne sera pas candidat à la présidence de la République.

Alain Juppé, le 6 mars 2017 à Bordeaux
Alain Juppé, le 6 mars 2017 à Bordeaux
Crédit : MEHDI FEDOUACH / AFP
Marie-Pierre Haddad

"Pour moi, il est trop tard". C'est le constat établi par Alain Juppé ce lundi 6 mars. L'ancien candidat à la primaire de la droite et du centre s'est adressé aux journalistes depuis Bordeaux sur l'affaire François Fillon et une sortie de crise. Celui qui avait fait face au vainqueur du scrutin y a livré une déclaration sans concession sur l'état de son parti. "Jamais, sous la Ve République, une élection présidentielle s'est présentée dans des conditions si confuses", a-t-il affirmé.

Le maire de Bordeaux a fait du rassemblement de la droite et centre la condition sine qua non a une possible candidature. Mais, là encore, il a expliqué ne pas avoir "réussi" à le faire. Aujourd'hui, selon lui, "ce rassemblement est devenu plus difficile encore" car "le noyau des militants Les Républicains s'est radicalisé".

À regarder

Alain Juppé : "Je ne serai pas candidat"
00:37

Alain Juppé a ainsi annoncé "une bonne fois pour toutes" qu'il ne sera "pas candidat à la présidence de la République". Le maire de Bordeaux a toutefois reconnu avoir "reçu de nombreux appels" lui demandant "de reprendre la relève", "tout au long de la semaine dernière". "Ils m'ont fait hésiter et j'ai réfléchi", a-t-il ajouté. Le maire de Bordeaux ira même jusqu'à affirmer qu'il n'incarne pas le "renouvellement", souhaité par les électeurs.

Alain Juppé n'a pas épargné François Fillon. Selon lui, la situation actuelle est un "gâchis" pour la droite et le centre. "Son système de défense fondé sur la dénonciation d'un prétendu complot et d'une volonté d'assassinat politique l'ont conduit dans une impasse, a-t-il expliqué. François Fillon n'a cessé d'affirmer sa détermination et son obstination (...) Je n'ai pas l'intention de m'engager dans des tractations et des marchandages. Je ne suis donc pas en mesure de réaliser le nécessaire rassemblement autour d'un projet fédérateur".

Sondage
Présidentielle : Alain Juppé a-t-il raison de ne pas être candidat ?*
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/