1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. François Bayrou : "Je n'aime pas qu'on cible la fonction publique"
2 min de lecture

François Bayrou : "Je n'aime pas qu'on cible la fonction publique"

LE GRAND JURY - Le président du MoDem déplore la sortie polémique d'Emmanuel Macron sur les fonctionnaires, même s'il considère "nécessaire" une évolution du statut de la fonction publique.

François Bayrou était l'invité du Grand Jury de RTL, dimanche 20 septembre
François Bayrou était l'invité du Grand Jury de RTL, dimanche 20 septembre
Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / Abacapress
François Bayrou, invité du "Grand Jury", le 20 septembre 2015
51:44
Julien Absalon
Julien Absalon

"Je n'aime pas qu'on cible la fonction publique". Tel est le commentaire de François Bayrou, invité de RTL, dimanche 20 septembre, sur les propos d'Emmanuel Macron concernant le statut des fonctionnaires. Le ministre de l'Économie avait notamment déclaré vendredi que "la justification d’avoir un emploi à vie garanti sur des missions qui ne le justifient plus sera de moins en moins défendable".

Comme plusieurs personnalités à gauche, notamment Claude Bartolone, cette sortie a irrité François Bayrou, qui se dit gêné et déplore "des jugements de milieux privilégiés à l'égard de la fonction, comme si c'était là qu'il y avait les privilèges".

Il est d'autant plus troublé par le passage sur les emplois à vie qui, selon lui, stigmatise les fonctionnaires. "Derrière cette histoire il y a quoi ? Cibler un certain nombre de fonctionnaires en disant : eux, ils sont tranquilles, peinards et toute leur vie dans la fonction publique". Le maire de Pau juge cette réflexion d'autant plus déplacée car inexacte. "Imaginer que la fonction publique n'est pas contractuelle, c'est vraiment tout ignorer de la réalité. Il y en a même trop. La fonction publique s'autorise des pratiques qu'elle interdit à tous les autres", dénonce-t-il en évoquant notamment la multiplication des CDD dans les ministères.

Il faut changer la manière dont la fonction publique est organisée

François Bayrou

Le président du MoDem affirme donc tout de même n'avoir "aucun doute" sur le fait qu'il soit "nécessaire" de faire évoluer le statut des fonctionnaires et de "changer la manière dont la fonction publique est organisée". "Ce qui me frappe, c'est à quel point tout cela est verrouillé (...), impossible de faire des évolutions de carrière. Si vous êtes fonctionnaire de catégorie C, on peut vous trouver très bien mais c'est impossible de vous confier des responsabilités, pour des salaires extrêmement modestes", constate-t-il, en souhaitant qu'il soit possible de faire "des aller-retours entre la fonction publique et le monde de l'entreprise".

À lire aussi

Finalement, constatant que Manuel Valls a offert son soutien au ministre, tout en ayant rappelé son "attachement" au statut des fonctionnaires, cette déclaration cacherait une manœuvre politicienne, selon François Bayrou : "Macron sert depuis des mois un double jeu qui consiste à susurrer dans le creux de l'oreille à une certaine partie de l'opinion qu'au fond on est d'accord avec elle, sans jamais rien changer. Un pas en avant, deux pas en arrière, c'est tout ce qui fait l'illisibilité du monde politique".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/