1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. FN : plus de la moitié des sympathisants approuvent l'exclusion de Jean-Marie Le Pen
1 min de lecture

FN : plus de la moitié des sympathisants approuvent l'exclusion de Jean-Marie Le Pen

Il sont 53% à penser que l'exclusion du cofondateur du parti d'extrême droite n'est pas injuste.

Jean-Marie Le Pen
Jean-Marie Le Pen
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Alors que Marion Maréchal Le-Pen affirmait samedi 22 août être contre l'exclusion de son grand-père du Front national, les Français ne semblent pas partager son avis. D'après un sondage Ifop pour le Figaro paru ce lundi, un peu plus de la moitié des sympathisants Front national (53%) approuve l'exclusion de Jean-Marie Le Pen du parti qu'il a créé.

Seuls 22% des sondés derniers désapprouvent cette mesure et 25% y sont indifférents. Si Jean-Marie Le Pen doutait encore de sa place, il n'y a aujourd'hui plus trop de doute. Le son de cloche est relativement le même chez Les Républicains et à gauche. Les sympathisants des Républicains sont 43% à approuver la sanction, 7% à la désapprouver et 49% sont indifférents. Ceux du PS et du Front de gauche sont respectivement 31% et 35% à approuver l'exclusion du "Menhir", 6 et 7% à la désapprouver et 62 et 58% à ne pas s'y intéresser.

L'exclusion n'aura pas d'influence sur les prochaines élections

86% des sondés, ceux n'ayant pas voté pour Marine Le Pen à la présidentielle de 2012, se sont vu demander si l'exclusion définitive de Jean-Marie Le Pen, une fois épuisés les divers recours, "pourrait les inciter à voter FN aux prochaines élections." Parmi eux, 14% ont répondu oui et 85% non. Pour ceux ayant voté pour Nicolas Sarkozy en 2012 les oui passent à 19% pour 81% de non. 

De façon générale, 51% des Français disent ne pas s'intéresser à la sanction prise à l'encontre du président d'honneur du FN, alors que 38% d'entre eux approuvent la sanction et 11% la désapprouvent. L'enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 963 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

À lire aussi

Le fondateur du Front national a été exclu jeudi 20 août par le bureau exécutif du parti après avoir notamment réitéré ses propos sur les chambres à gaz pendant la Seconde guerre mondiale. Jean-Marie Le Pen a fait appel de cette décision.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/