1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. FN : le bureau politique décide de supprimer le statut de président d'honneur
2 min de lecture

FN : le bureau politique décide de supprimer le statut de président d'honneur

En décidant de supprimer le statut de président d'honneur, le bureau politique du FN retire de fait ce titre à Jean-Marie Le Pen.

Florian Philippot le 29 mars 2015 à Metz (illustration).
Florian Philippot le 29 mars 2015 à Metz (illustration).
Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

La décision ne va pas faire plaisir à Jean-Marie Le Pen et encore moins le porteur du message. À l'issue de la réunion servant à fixer l'ordre du jour du congrès extraordinaire de cet été, le vice-président du Front national Florian Philippot a annoncé ce vendredi 12 juin sur BFMTV que le bureau politique avait décidé de supprimer les statuts du FN prévoyant une présidence d'honneur.

Une décision qui retire de fait le titre de président d'honneur au fondateur du parti d'extrême-droite qui se tenait ce même jour face au tribunal de grande instance de Nanterre afin de contester sa suspension du FN, et dont le verdict sera rendu le 2 juillet. Ce dernier conteste surtout la "privation de ses droits" en tant que président d'honneur qui a découlé de sa suspension, estimant que cette fonction dont il jouit depuis 2011, et qui le rendait membre de droit de toutes les instances internes, à vie, selon lui, n'est pas liée à sa qualité d'adhérent.

Une décision soumise au vote des militants

Une décision qui devrait donc faire parler d'elle et qui devra être entérinée par les militants au cours d'un congrès par correspondance. "Les courriers vont partir vers les adhérents, dès les jours qui viennent. Tout sera prêt ce soir, les courriers pourront partir, et nous aurons le résultat définitif avant le 10 juillet", a ajouté celui qui est considéré comme le numéro deux du FN et qui s'attire depuis plusieurs semaines les foudres de Jean-Marie Le Pen.

Les frontistes voteront de manière globale sur l'ensemble de la réforme des statuts et non sur cette question spécifique de la présidence d'honneur, comme le souhaite Jean-Marie Le Pen. "On a acté cet après-midi et ce matin plusieurs modifications des statuts pour une plus grande démocratie interne, notamment une procédure de référendum interne à l'initiative du président du Front, pour consulter les adhérents (...)", a poursuivi Florian Philippot.

À écouter aussi

"On a aussi élargi le parrainage des candidats à la présidence du Front national, ce qui va rénover la compétition démocratique à l'intérieur du Front national pour la présidence du mouvement, on a décidé également de mieux prendre en compte la place des élus et des élus locaux, plus nombreux qu'auparavant, par la création d'un conseil national élargi", s'est félicité ce proche de Marine Le Pen.

La page est tournée

D'après lui, "la page est tournée depuis très longtemps pour les électeurs, sympathisants et adhérents du FN. La crise pour nous c'est du passé". Et d'asséner: "Par ses propos extrêmement injurieux, insultants, excessifs, Jean-Marie Le Pen s'est de toute façon de lui-même disqualifié."

Craint-il la procédure judiciaire intentée par Jean-Marie Le Pen à Nanterre ? "L'objectif est fixé, de toute façon il ira à son terme. Que ça se passe avec trois jours de retard ou d'avance, ça n'a pas d'importance", a déclaré l'eurodéputé. Quant à la réforme des statuts du FN, "c'est juridiquement bordé, tout a été fait dans les règles de l'art, c'est très démocratique", a-t-il affirmé.

À écouter

FN : le bureau politique décide de supprimer le statut de président d'honneur
00:45
La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/