2 min de lecture Front national

FN : l'élu converti à l'islam visé par Marion Maréchal-Le Pen

Pour Marion Maréchal-Le Pen, Maxence Buttey, élu d'extrême droite converti à l'islam, "n'a rien à faire au FN".

Marion Maréchal-Le Pen, le 30 novembre 2013, à Mazan. (archives)
Marion Maréchal-Le Pen, le 30 novembre 2013, à Mazan. (archives) Crédit : BERTRAND LANGLOIS / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

La députée FN du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen a demandé mardi 18 novembre une nouvelle suspension de Maxence Buttey, élu FN de Seine-Saint-Denis converti à l'islam, qui avait été suspendu fin octobre pour "prosélytisme".

Approuvez-vous sa réintégration ? "Non", a-t-elle répondu sur BFMTV et RMC. "Je pense que je ne suis pas la seule à m'être rendu compte du fait qu'il se soit bien moqué de nous", a-t-elle poursuivi, affirmant que la présidente du FN Marine Le Pen partageait ce sentiment.

"Trois heures après sa réintégration, il est allé courir sur le plateau de Canal + pour expliquer pourquoi il s'était converti et pourquoi l'islam était merveilleux et en cohérence avec le programme du FN", a lancé Maréchal-Le Pen. "Je souhaite qu'il soit suspendu de ses fonctions au sein du FN".

Et exclu ? "S'il réitère les comportements qu'il a eus jusqu'ici, je pense qu'il n'a rien à faire au FN (...). On est laïcs, même si on peut être croyant, on est laïcs et en tant qu'élus du FN, on respecte cette laïcité", a-t-elle poursuivi.

À lire aussi
Marine Le Pen lors de l'université d'été du Front national, le 6 septembre 2015 justice
Les infos de 12h30 - FN : début du procès pour le financement illégal de 2 campagnes

La nièce de Jean-Marie Le Pen a précisé que "sa suspension de ses fonctions n'était pas liée au fait qu'il se soit converti à l'islam, mais au fait qu'il avait fait semble-t-il du prosélytisme religieux en envoyant une vidéo de promotion de l'islam aux cadres du FN à travers le fichier du FN".

L'élu de 22 ans avait "fermement" démenti les accusations de son parti, affirmant qu'il avait envoyé cette vidéo pour "expliquer" sa conversion. "On n'a pas voulu envoyer un mauvais signal à nos électeurs musulmans", a poursuivi Maréchal-Le Pen.

Alors qu'on lui demandait si c'était Florian Philippot, le vice-président du FN, qui avait demandé sa réintégration, la députée a répondu: "Je ne sais pas, je ne suis pas en commission d'investiture". Le bureau exécutif FN a fin octobre "levé la suspension temporaire" qui touchait cet élu, d'après un communiqué. "Un souhait" de ce bureau exécutif, d'après Wallerand de Saint-Just, trésorier du parti, car cette décision relève selon lui du secrétaire départemental FN.

Plusieurs sources au sein de ce bureau exécutif -composé de huit membres- ont affirmé à l'AFP que la décision était "unanime". "On était un peu ennuyés de cette affaire, on risquait de nous reprocher de sanctionner quelqu'un parce qu'il se convertissait à l'islam", a précisé l'un des membres.

"On lui a demandé de ne pas parler à la presse et il y a été juste après", a regretté un autre. "Au premier faux pas, il sera exclu".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Marion Maréchal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants