1 min de lecture Bruno Gollnisch

FN : Jean-Marie Le Pen "obéit" à sa fille et quitte le parti pan-européen

A la demande de sa fille, le président d'honneur du Front national (FN) et Bruno Gollnisch ont quitté, fin octobre, le parti pan-européen.

Jean-Marie Le Pen et sa fille lors du congrès du Front national à Marseille, en septembre 2013.
Jean-Marie Le Pen et sa fille lors du congrès du Front national à Marseille, en septembre 2013. Crédit : AFP / BERTRAND LANGLOIS
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Jean-Marie Le Pen a "obéi" à sa fille Marine. "Marine Le Pen nous a demandé de nous retirer (de l'Alliance européenne des mouvements nationaux), ce que nous avons fait avec Bruno Gollnisch", a déclaré, ce jeudi 7 novembre, Jean-Marie Le Pen à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), en marge d'une réunion où il était venu soutenir le candidat local aux municipales, Jean-Marie Rougier.

Interrogé sur sa position quant à cette décision, le président d'honneur du FN, a simplement répondu : "Nous obéissons à Marine Le Pen". Le parti en question, l'AEMN, "comportait un certain nombre de participants qui faisaient penser à Marine Le Pen" que le FN ne devait pas y être associé, a-t-il poursuivi. Parmi ces formations, le Jobbik hongrois, qualifié d'"extrémiste" fin octobre par Marine Le Pen, affiliée elle à l'Alliance européenne pour la liberté (EAF).

Un souci de "cohérence" politique

Engagée dans un effort de "dédiabolisation" du parti, elle avait alors sommé son père et Bruno Gollnisch, les deux autres députés européens de sa formation, de se détacher de l'AEMN, pour "la cohérence du parcours du FN". Marine Le Pen est "le patron du mouvement" et "prend les responsabilités de la ligne politique", a ajouté Jean-Marie Le Pen, en évoquant la visite prévue le 13 novembre aux Pays-Bas de sa fille, invitée par le Parti pour la Liberté (PVV, extrême droite).

À lire aussi
Bruno Gollnisch lors d'un meeting à Paris le 17 novembre 2013 Front national
Assistants présumés fictifs d'eurodéputés FN : Bruno Gollnisch mis en examen

"Elle souhaite établir des relations pour créer un groupe eurosceptique puissant et capable de faire pression" à Bruxelles, à l'issue des élections européennes de mai 2014, a-t-il expliqué.

Revenant par ailleurs sur les récentes mises à l'écart de deux candidats du parti aux municipales, à Rixheim (Haut-Rhin) et dans les Ardennes, à la suite de dérapages, le député européen a souligné que "deux militants sur des centaines sont sortis des rails et ont été immédiatement sanctionnés. Le FN condamne très clairement le comportement de ces personnes."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bruno Gollnisch Front national Jean-Marie Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7766551739
FN : Jean-Marie Le Pen "obéit" à sa fille et quitte le parti pan-européen
FN : Jean-Marie Le Pen "obéit" à sa fille et quitte le parti pan-européen
A la demande de sa fille, le président d'honneur du Front national (FN) et Bruno Gollnisch ont quitté, fin octobre, le parti pan-européen.
https://www.rtl.fr/actu/politique/fn-jean-marie-le-pen-obeit-a-sa-fille-et-quitte-le-parti-pan-europeen-7766551739
2013-11-07 21:17:31
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qeDI_N0Bf6EM3xEiTcHTKw/330v220-2/online/image/2013/1107/7766551552_jean-marie-le-pen-et-sa-fille-lors-du-congres-du-front-national-a-marseille-en-septembre-2013.jpg