2 min de lecture Info

Fiscalité : Hollande et Ayrault "remettent du carburant dans le moteur", selon la presse

La réforme fiscale annoncée par François Hollande et Jean-Marc Ayrault a pris de court les éditorialistes français, qui saluent pour certains un regain d'énergie.

François Hollande et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault le 20 septembre 2013
François Hollande et le Premier ministre Jean-Marc Ayrault le 20 septembre 2013 Crédit : CHARLES PLATIAU / POOL / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

En annonçant mardi 19 novembre une "remise à plat de la fiscalité", François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont joué sur un "effet de surprise" afin de trouver une "porte de sortie" à la crise, estiment mercredi les éditorialistes, soulignant que le tandem remet ainsi "du carburant dans le moteur".

"L'effet de surprise a été total"

"L'effet de surprise a été total", constate Etienne Lefebvre (Les Echos) et le Premier ministre "a créé l'événement" montrant que "la cible n'est plus immobile. Et "plus d'un ministre de Bercy est tombé de sa chaise en apprenant la nouvelle", ironise-t-il.

"Cela s'appelle l'art de déjouer les pronostics les plus défaitistes", s'amuse Jacques Camus (La Montagne Centre-France) en filant la métaphore footballistique : "On le voyait acculer dans une fâcheuse position. On le disait même promis à une inévitable et prochaine mise sur la touche. Et finalement, il a rebondi en débordant ses détracteurs sur un terrain où ils ne l'attendaient pas."

"En jetant hier un pavé dans la mare du ras-le-bol fiscal, Jean-Marc Ayrault a repris l'initiative au prix d'une belle contorsion", renchérit Jean-Louis Hervois (La Charente Libre).

"L'instabilité fiscale, c'est maintenant ; la baisse des impôts, c'est plus tard !"

À lire aussi
Giuseppe Conte le 28 juin 2018, à Bruxelles Italie
Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a remis sa démission

"Alors là, chapeau", s'énerve Nicolas Beytout (L'Opinion), "quelle idée, ce grand remue-ménage sur la fiscalité, cette façon de faire un coup politique en prenant tout le monde à contrepied! Il fallait oser. Comme il fallait oser ridiculiser tous ceux, ministres de l'Economie et du Budget en tête, qui expliquaient laborieusement depuis des semaines que les mots d'ordre de la politique fiscale étaient désormais 'stabilité, prévisibilité, lisibilité'".

"L'instabilité fiscale, c'est maintenant ; la baisse des impôts, c'est plus tard !", s'insurge Gaëtan de Capèle, dans le Figaro. "Selon le Premier ministre, 'l'impôt est un acte citoyen'", grince Raymond Couraud (L'Alsace). "Vu le poids de leur charge fiscale, les contribuables sont même devenus des super citoyens."

"Un Grenelle des impôts pourrait leur donner un peu d'oxygène"

Pour François Sergent (Libération), "le Premier ministre et le Président acculés, noyés dans les abîmes des sondages , cherchent une porte de sortie à la crise actuelle". Or "un Grenelle des impôts pourrait leur donner un peu d'oxygène, habillant les reculs successifs sur l'écotaxe ou les taxes sur l'épargne d'un semblant stratégique."

"Grosse ficelle ou grand soir ?", s'interroge Philippe Waucampt (Le Républicain lorrain), "avec leur idée de réforme fiscale, François Hollande et Jean-Marc Ayrault remettent du carburant dans le moteur et, en sus, se paient le luxe de prendre la gauche du PS en auto-stop".

"Il faut ouvrir ce type de chantier en début de mandat"

"Peut-on éteindre un incendie avec un écran de fumée ?", assène pourtant Pierre Cavret (Ouest-France), parlant d'une décision "prise sur un coin de table". "On peut douter que la période soit propice à une profonde réforme fiscale" dans la mesure où il faut ouvrir ce type de chantier en début de mandat, souligne Guillaume Goubert (La Croix).

Alors que le principe de "progressivité a pris du plomb dans l'aile" ces dernières années, rappelle Jacques Fortier (Les Dernières Nouvelles d'Alsace), "il faudra, pour engager cette réforme, assurance et autorité", écrit Yves Harté (Sud-Ouest). Or, conclut-il, "on ne peut dire que ce sont des vertus qui aujourd'hui caractérisent le pouvoir en place."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info Politique Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7767030501
Fiscalité : Hollande et Ayrault "remettent du carburant dans le moteur", selon la presse
Fiscalité : Hollande et Ayrault "remettent du carburant dans le moteur", selon la presse
La réforme fiscale annoncée par François Hollande et Jean-Marc Ayrault a pris de court les éditorialistes français, qui saluent pour certains un regain d'énergie.
https://www.rtl.fr/actu/politique/fiscalite-hollande-et-ayrault-remettent-du-carburant-dans-le-moteur-selon-la-presse-7767030501
2013-11-20 05:31:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Xkaz1n2jStfRKtkdaVpIZA/330v220-2/online/image/2013/1120/7767030574_francois-hollande-et-le-premier-ministre-jean-marc-ayrault-le-20-septembre-2013.jpg