2 min de lecture Primaire Les Républicains

Fillon veut proposer "un projet radical" aux Français

François Fillon, candidat à la primaire UMP pour 2017, a dit vouloir proposer un "projet radical" aux Français en "rupture forte" avec l'ère Sarkozy.

François Fillon à Vertou (Loire-Atlantique), le 22 mai 2014 (Archives).
François Fillon à Vertou (Loire-Atlantique), le 22 mai 2014 (Archives).
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Ce "projet radical" sera caractérisé par une "volonté de rupture forte", y compris avec l'ère Sarkozy, marquée selon François Fillon par trop d'"hésitation", dans L'Express daté du 25 juin.

Après un examen très critique de la présidence de François Hollande, qui est "inerte et ne prend pas les décisions qui s'imposent", l'ancien chef de gouvernement fixe les grandes lignes d'un futur projet présidentiel en matière économique et sociale.

Se positionnant pour la suppression de la durée légale du travail, il estime qu'"il faut lever le verrou des 35 heures" et donner "une liberté totale de négociation dans l'entreprise, par accord majoritaire, de la durée et de l'organisation du temps de travail". "Parallèlement", il préconise le passage aux "39 heures dans les fonctions publiques".

En 2011 j'avais préconisé une hausse du temps de travail

François Fillon
Partager la citation

En 2011, "j'avais préconisé une hausse du temps de travail, uniforme et temporaire. Je n'ai pas réussir à obtenir l'accord de Nicolas Sarkozy sur cette proposition", affirme-t-il, regrettant également que "l'on n'ait pas fait" la retraite "à 65 ans".

À lire aussi
Gérard Larcher et Emmanuel Macron, à Paris le 19 septembre 2018 Gérard Larcher
Présidentielle 2022 : Gérard Larcher pense à se présenter

Il souhaite "des règles plus strictes" en matière d'indemnisation du chômage.

Concernant la réforme des collectivités locales, il opte pour la "fusion-absorption des départements dans les régions et des communes dans les communautés de communes. D'un seul coup, on supprime 100 administrations départementales et on passe de 36.000 communes à 6.000 ou 7.000". Cette réforme devrait être "soumise à référendum dans la foulée de l'élection présidentielle", tout comme "la réduction du nombre de parlementaires".

Autres mesure phare: la "baisse de 50 milliards d'euros des charges et impôts sur les entreprises", financée notamment par "une hausse modulée de la TVA de trois points". Il présentera "en septembre" un "plan de réduction détaillé" des dépenses publiques.

Il ne faut pas ruser avec les Français, il faut leur dire la vérité

François Fillon
Partager la citation

Vu que "la puissance de la compétition internationale nous oblige à baisser assez fortement les charges des entreprises, je ne préconise pas une refonte radicale de la fiscalité sur les ménages dans un premier temps", explique-t-il. "Cela reste un objectif, mais pas immédiat".

Ce "projet radical", "concentré sur une dizaine de réformes fondamentales", il faudrait le mettre en place "dans les trois ou quatre premiers mois du quinquennat", éventuellement via des "ordonnances".

"Il ne faut pas ruser avec les Français, il faut leur dire la vérité", affirme François Fillon, ajoutant: "d'autres sujets sont à traiter mais il y a une hiérarchie des priorités (...) Par le passé, on a souvent trébuché car on a voulu tout faire en même temps".

"Pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, j'ai été confronté en permanence à cette question de la radicalité de la réforme, à l'échec de la méthode douce (...) Moi, j'ai vu les conséquences de l'hésitation. Je sais que l'on ne pourra plus faire les choses comme avant. Ma volonté de rupture est forte", assure-t-il.

Sur que la question d'une éventuelle candidature de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP, François Fillon a affimé que ce  n'était "absolument pas d'actualité". 

"C'est une question qui ne me paraît absolument pas d'actualité. Si l'on veut redresser l'UMP, il faut de la collégialité et un peu d'humilité", a dit François Fillon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Présidentielle 2017 François Fillon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants