1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Fillon sur RTL : quels sont les 500.000 postes de fonctionnaires qu'il veut supprimer ?

Fillon sur RTL : quels sont les 500.000 postes de fonctionnaires qu'il veut supprimer ?

INVITÉ RTL - Le candidat de la droite à l'élection présidentielle est revenu sur sa proposition très controversée de supprimer 500.000 postes dans la fonction publique.

François Fillon invité des "Petits-déjeuners de la présidentielle"
François Fillon invité des "Petits-déjeuners de la présidentielle"
Crédit : Frédéric Bukajlo pour RTL et Sipa
"Petits-déjeuners de la présidentielle" : François Fillon répond aux questions des auditeurs de RTL
20:15
Calvi-245x300
Yves Calvi
Animateur

"On est en situation de faillite". Ces propos de François Fillon ne sont pas sans rappeler ceux qu'il a tenu il y a dix ans lorsqu'il se disait à la tête d'un État "en situation de faillite". Un vif rappel de la situation financière française pour justifier son intention d'opérer des coupes drastiques dans les effectifs des fonctionnaires. 

"500.000 postes, c'est 8% des effectifs sur cinq ans, a souligné François Fillon. C'est à tout à fait réaliste, c'est tout à fait raisonnable". Pour mener à bien cette mesure très controversée, le candidat entend œuvrer pour une transformation totale de notre système administratif. "Il y a des services qui doivent disparaître, a-t-il lancé. La numérisation et le digital doivent conduire à moderniser l'organisation de l'administration". Et François Fillon d'ajouter avec humour : "Il faut peut-être des ronds-points un peu moins sophistiqués et un peu plus d'infirmières dans les maisons de retraite". En somme, "il y a des choix à faire", a martelé le candidat, sans en dire vraiment plus sur les postes réellement ciblés et brandissant le drapeau de la négociation.

Il y a 20% des policiers qui ne font que du travail administratif

François Fillon sur RTL

Pour illustrer sa réforme, François Fillon a pris l'exemple des policiers. "Il y a 20% des policiers qui ne font que du travail administratif, a-t-il déploré. On doit pouvoir alléger les procédures qu'utilisent les policiers". Le candidat a pris l'exemple des procès-verbaux, actuellement rédigés par des policiers "sur des logiciels qui ne fonctionnent pas". "Cela pourrait être oral et enregistré, cela permettrait de gagner des centaines et des centaines de postes", a estimé François Fillon.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/