2 min de lecture Penelope Fillon

Fillon soulève un vice de procédure, le parquet financier lui répond

Selon les informations de RTL, le candidat aurait déposé un mémoire tendant à soulever un vice de procédure auprès du parquet national financier.

François Fillon lors de son point presse lundi 6 février 2017
François Fillon lors de son point presse lundi 6 février 2017 Crédit : Martin BUREAU / AFP
Clarisse Martin
Clarisse Martin
Journaliste

Deux semaines d'un silence relatif avant de répliquer vertement. François Fillon a donné une conférence de presse, lundi 6 février, pour répondre point par point aux accusations portées à son encontre. Près de quarante minutes de prise de parole, pendant lesquelles le candidat à la présidentielle de la droite et du centre a mis en doute la compétence du parquet national financier, à l'initiative des poursuites à son encontre. Le parquet national financier a affirmé que l'enquête sur les soupçons d'emploi fictif de Penelope Fillon se déroulait "avec la célérité et la sérénité appropriées", répondant aux critiques du candidat de la droite à la présidentielle.

L'enquête, ouverte au lendemain des premières révélations du Canard Enchaîné, le jeudi 26 janvier, est dans le viseur du député de Paris. "Le parquet national financier s'est saisi en 24 heures, les premiers témoins ont été entendus en 48 heures. Mes avocats viennent de signaler au parquet financier qu'il n'était sans doute pas compétent pour se saisir de cette affaire", a annoncé François Fillon, insinuant qu'il s'agissait là d'une manœuvre lui évoquant "un coup monté", ironisant en disant qu'il ne disposait pas "d'officine" à son service pour le vérifier.

Selon les informations de RTL, la défense de François Fillon, assurée par maître Antonin Levy, a - plus que "signalé" - bel et bien déposé un mémoire au parquet national financier, aux fins de soulever un vice de procédure. Un acte dilatoire qui, s'il aboutissait, conduirait à remettre en cause la compétence du parquet national financier pour diriger les investigations sur les emplois présumés fictifs occupés par Penelope Fillon. 

Une requête faisant valoir une mauvaise qualification des faits

Selon ce mémoire, la qualification de "détournement de fonds publics", retenue par le parquet national financier pour qualifier - entre autres - les faits, ne serait pas applicable aux députés, qui, selon leur statut ne sont pas détenteurs de l'autorité publique et donc pas gestionnaires d'argent public. Si la requête était acceptée, le parquet national financier pourrait ainsi se dessaisir de l'affaire, qui échoirait par conséquent au parquet "normal", non spécialisé. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Penelope Fillon Les Républicains François Fillon
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants