2 min de lecture Présidentielle 2017

Fillon et la Sécurité sociale : un glissement sémantique qui devient politique ?

Le candidat à l'élection présidentielle a supprimé de son site internet ses mesures de durcissement des conditions de remboursement de l'Assurance maladie.

François Fillon, le 13 septembre 2007 à Limay, lors de sa visite du centre de recherche de Veolia Environnement.
François Fillon, le 13 septembre 2007 à Limay, lors de sa visite du centre de recherche de Veolia Environnement. Crédit : MEHDI FEDOUACH / AFP
109996784729281669890
Clarisse Martin
Journaliste

La mesure ne passait décidément pas. Le projet de durcir le système de remboursement de l'Assurance maladie était visé de toutes parts depuis plusieurs jours, que ce soit par ses adversaires politiques comme par des personnalités du propre camp de François Fillon, qui appelaient à une clarification de ce point de son programme. 

François Fillon a répondu à ses contempteurs. Et il se défend de toute volonté de "privatisation" de la Sécurité sociale. "Pas question de toucher à l'Assurance maladie et encore moins de la privatiser", affirme-t-il lundi 12 décembre dans une longue tribune publiée dans Le Figaro pour défendre et "clarifier" sa position, comme l'y avait par exemple incité Bernard Accoyer, nouveau secrétaire général des Républicains. Une position qui diffère des propos que le Sarthois avait tenus lors du débat de l'entre-deux-tours de la primaire de la droite et du centre, le 24 novembre. François Fillon avait déclaré face à Alain Juppé vouloir "désétatiser le système de santé", le jugeant "beaucoup trop étatique". 

"Désétatiser" sans "privatiser" ?

Mais, entre le fait de vouloir "désétatiser" et "privatiser", la différence est ténue. Un exercice d'équilibriste pour lequel François Fillon a semble-t-il décidé de jouer sur les mots. La veille de la publication de cette tribune, une pétition avait été lancée sur le site Change.org par un collectif composé notamment de médecins, appelant le candidat à la présidentielle à "garantir pour le prochain quinquennat le niveau actuel de remboursement des soins par la Sécurité sociale".

À lire aussi
Marine Le Pen et Emmanuel Macron le 21 novembre 2017 à l'Élysée société
"Le deuxième tour de 2017, ce n'est pas un accident", assure Jérôme Fourquet

Pendant la campagne de la primaire, le député de Paris proposait sur son site internet de "focaliser l'assurance publique universelle sur des affections graves ou de longue durée, et l'assurance privée sur le reste". Cette proposition n'est depuis plus accessible en ligne. Autour du candidat, on parle de "pédagogie". "On ne tient pas le même discours aux électeurs de la droite et à l'ensemble des Français", justifie son entourage, cité par Le Monde. Reste à savoir s'il s'agit d'un pas fait vers un adoucissement du "projet radical" et de la "rupture forte" que promettait François Fillon pendant sa campagne pour la primaire de la droite et du centre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Fillon Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786276447
Fillon et la Sécurité sociale : un glissement sémantique qui devient politique ?
Fillon et la Sécurité sociale : un glissement sémantique qui devient politique ?
Le candidat à l'élection présidentielle a supprimé de son site internet ses mesures de durcissement des conditions de remboursement de l'Assurance maladie.
https://www.rtl.fr/actu/politique/fillon-et-la-securite-sociale-un-glissement-semantique-qui-devient-politique-7786276447
2016-12-14 15:17:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/VAuTYSJdHAXrLq6IUaHmLg/330v220-2/online/image/2016/1130/7786054014_francois-fillon-le-13-septembre-2007-a-limay-lors-de-sa-visite-du-centre-de-recherche-de-veolia-environnement.jpg