2 min de lecture Primaire Les Républicains

"Fillon a les coudées franches à droite, la gauche est éparpillée façon puzzle"

ÉDITO - Alba Ventura revient sur un week-end politique hors norme, à droite comme à gauche.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Alba Ventura : "Fillon a les coudées franches à droite, la gauche est éparpillée façon puzzle" Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Ce week-end, le peuple de droite a fait un choix clair, net et sans bavure. Vous savez que François Fillon a lui aussi été "Monsieur 3%" à une époque. C'était également le cas de François Hollande. Mais ce dernier est sorti de la primaire socialiste avec 56,5% des suffrages. Là François Fillon fait dix point de plus, à 66,5%. Ce qui veut dire qu'il sort fort et puissant. Cela veut dire qu'il a les coudées franches à droite. Cela veut dire que sa personnalité est plébiscitée, qu'il est en dynamique. Il a son visa pour la présidentielle.

Mais attention, tout commence aujourd'hui. Avec son programme plutôt "radical", il va devoir maintenant rassembler et convaincre les Français. C'est le plus dur qui commence. Mais encore une fois, il y a un choix clair qui s'est opéré, un choix de rupture, qui précise les enjeux de la présidentielle.

Si on élargit un petit peu le paysage politique, on s'aperçoit que l'on a aujourd'hui trois offres claires. La droite est donc incarnée par François Fillon ; l'extrême droite, par Marine Le Pen ; et la gauche radicale par Jean-Luc Mélenchon, qui a reçu ce week-end l'aval des adhérents communistes.

À lire aussi
Frédéric Lefebvre, en septembre 2016 Les Républicains
"Un soupçon de tricherie" plane sur la primaire LR, pour Frédéric Lefebvre

Une gauche dans tous ses états

Du côté de la gauche - c’est-à-dire chez les socialistes et ce qu'il leur reste d'amis -, c'est la pétaudière. On a quand même vécu un incroyable week-end, avec une gauche dans tous ses états. On a une modeste ancienne ministre de François Hollande qui défie le président : Sylvia Pinel, présidente du PRG, est candidate hors primaire. On a un président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, qui vient ajouter au désastre en proposant que le Président et le Premier ministre soient tous les deux candidats à la primaire. On a aussi un Manuel Valls qui avertit François Hollande dans la presse qu'il envisage d'être candidat contre le Président.

On aimerait être une mouche pour savoir ce qui va se dire entre le Président et son Premier ministre lors de leur habituel déjeuner du lundi. Au minimum, François Hollande devrait demander des comptes à Manuel Valls, il devrait demander que celui-ci clarifie. Vous vous rendez compte que François Hollande, toujours en exercice, a déjà cinq de ses ministres ou anciens ministres qui le défient : Valls, Macron, Montebourg, Hamon, Pinel. La gauche est éparpillée "façon puzzle". Soit la gauche a renoncé à figurer à la présidentielle. Soit il y a urgence à incarner une proposition et à se trouver un candidat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains François Fillon Présidentielle 2017
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786011635
"Fillon a les coudées franches à droite, la gauche est éparpillée façon puzzle"
"Fillon a les coudées franches à droite, la gauche est éparpillée façon puzzle"
ÉDITO - Alba Ventura revient sur un week-end politique hors norme, à droite comme à gauche.
https://www.rtl.fr/actu/politique/fillon-a-les-coudees-franches-a-droite-la-gauche-est-eparpillee-facon-puzzle-decrypte-alba-ventura-7786011635
2016-11-28 09:38:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3TF9PenLlBO67ehS3h8XPg/330v220-2/online/image/2015/0921/7779798721_alba-ventura.gif