1 min de lecture Assemblée nationale

"L'Assemblée coûte 1,25 euros par foyer fiscal et par mois", insiste Ferrand sur RTL

INVITÉ RTL - Le président de l'Assemblée nationale estime qu'il vaut mieux se concentrer sur "la réduction de notre dette" et ne "pas aller chercher des privilèges imaginaires" chez les députés.

Le Grand Jury
Le Grand Jury de Richard Ferrand
Crédit Média : RTL Crédit Image : RTL /FREDERIC BUKAJLO / SIPA PRESS
Voir la suite

Faut-il mettre fin aux privilèges des députés ? À cette question, Richard Ferrand répond : "Je voudrais que l'on dise avec rigueur lesquels. Moi, je n'en connais pas". Lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI, le président de l'Assemblée nationale a taclé un député de sa majorité Matthieu Orphelin qui propose de baisser son indemnité de député de 500 euros. 

"C'est une pensée orpheline, c'est-à-dire une pensée rare. Il n'appartient pas aux députés de décider librement comment leurs salaires sont fixés. Ni à la hausse, ni à la baisse (...) Chacun est libre sur son traitement de faire des dons s'il l'entend. J'en connais qui font des dons à des associations en faveur de l'enseignement, ou aux 'gilets jaunes' s'ils le souhaitent", a déclaré Richard Ferrand

Le président de l'Assemblée nationale a souhaité rappeler combien coûte l’institution par foyer fiscal et par mois en France : "1,25 euros. Quand on parle du coût de la République, il faut parler des choses. On aime bien parler du coût de l'Élysée. 110 millions d'euros par an. Vous savez ce que c'est ? C'est le coût de la dette nationale chaque jour. Le sujet sérieux, c'est la réduction de notre dette et ce n'est pas d'aller chercher des privilèges imaginaires parce qu'on a besoin de faire incarner la haine que l'on peut avoir de sa propre existence".

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés