2 min de lecture Présidentielle 2017

"Farid Fillon" : "Ça s'appelle la liberté d'expression" selon Philippot

REPLAY - INVITÉ RTL - Tandis que Benoist Apparu dénonce une manœuvre du FN pour nuire à la campagne du candidat de la droite, Florian Philippot affirme qu'il ne s'agit pas de la "manière de faire de la politique" de son parti.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Florian Philippot était l'invité de RTL le 23 décembre 2016 Crédit Image : Sabrina Alili / RTLnet | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin
Journaliste

Depuis quelques semaines, François Fillon se voit rebaptisé, sur les réseaux sociaux, en Farid Fillon. Les montages photos vont bon train, affichant le candidat de la droite enturbanné et portant une large barbe. Benoist Apparu, porte-parole de François Fillon, parle d'une campagne orchestrée par le Front national pour nuire au candidat qui apparaît comme le principal adversaire de Marine Le Pen dans cette présidentielle. "Pas du tout, affirme Florian Philippot, invité de RTL ce vendredi 23 décembre. Ça s'appelle la liberté d'expression, mais ce n'est pas notre manière de faire de la politique". 

Pour lui, ces détournements nominaux et picturaux de François Fillon dénoncent le fait que l'ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy, largement vainqueur de la primaire de la droite, "n'est pas convaincu par la laïcité". Florian Philippot utilise comme arguments des actions de François Fillon lors de ses précédents passages au pouvoir. "Il a été, comme ministre de l'Éducation nationale, celui qui a signé une circulaire pour permettre l'aménagement des examens en fonction des fêtes religieuses" ou encore le "premier chef de gouvernement à inaugurer officiellement une mosquée à Argenteuil", avance-t-il. "On n'est pas là pour inaugurer des lieux de culte", tacle Florian Philippot. Celui-ci propose d'en "interdire les financements depuis l'étranger".

La polémique autour du surnom "Farid Fillon" s'accompagne de celle autour du baptême d'Alain Juppé en "Ali Juppé". commencé lors de la campagne pour la primaire de la droite et du centre. Alain Juppé, donné grand favori du scrutin, est surnommé ainsi par des identitaires bordelais, pour diffuser une image complaisante de l'homme politique à l'égard de l'islamisme. Mais Alain Juppé désormais hors jeu, c'est François Fillon qui est alors renommé "Farid Fillon". "Ce sont des comportements politiques choquants et scandaleux dans une démocratie", a affirmé Benoist Apparu. Si Florian Philippot dément tout lien de ce surnom avec le Front national, c'est en grande majorité à l'initiative de militants d'extrême droite que le hashtag #FaridFillon continue à circuler sur Twitter. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Florian Philippot Front national
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants