2 min de lecture Jean-Marie Le Pen

Exclusion de Jean-Marie Le Pen : "Une décision de Marine", accuse-t-il

REPLAY / INVITÉ RTL - Le fondateur du Front national a été exclu du parti par le bureau exécutif, jeudi 20 août.

L'invite´ de RTL - Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
ARCHIVES RTL - Exclusion Jean-Marie Le Pen : "Monsieur Sarkozy doit se frotter les mains", estime-t-il ("L'Invité de RTL", 21/08/2015) Crédit Image : ALAIN JOCARD / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette et Marie-Pierre Haddad

Après plusieurs semaines de bataille judiciaire, le bureau exécutif  du Front national a tranché : Jean-Marie Le Pen a été exclu du parti, jeudi 20 août. Alors que Marine Le Pen estime que cette exclusion était une "issue" logique pour quelqu'un qui a "multiplié les fautes", son père qualifie le bureau exécutif d'une "opération" qui était une "mascarade", un "guet-apens" et un "simulacre"

Marine Le Pen commandait le peloton d'exécution de loin au téléphone mais ne voulait pas en faire partie parce que ça fait vilain

Jean-Marie Le Pen
Partager la citation

Selon lui, Marine Le Pen "ne voulait pas faire partie du peloton d'exécution. Elle le commandait de loin au téléphone mais ne voulait pas en faire partie parce que ça fait vilain". Jean-Marie Le Pen ajoute que "c'est sale de tuer son papa. Alors elle ne l'a pas fait directement mais elle l'a fait tuer par d'autres, des personnes qui ont joué la comédie. C'est Marine Le Pen qui a pris cette décision elle-même".

Mais le fondateur du Front national tente de relativiser en expliquant que "quand on est victime d'un assassinat et que cet assassinat est perpétré et ordonné par sa fille, il est évident que on ne se réjouit pas. Mais on prend les choses avec philosophie. On sait que tôt ou tard, la justice agira".

Une conséquence "catastrophique" pour les régionales

Jean-Marie Le Pen ne baisse pas les bras : "J'ai fait condamner trois fois sur trois le Front national. Il y en aura une quatrième. En ce qui concerne les élections régionales à venir, l'ancien président d'honneur du parti estime que "l'exclusion va avoir des conséquences catastrophiques (...) Pour l'instant, je suis au stade de la réflexion. Ce sont des choses qui arrivent. Ca pourrait être considéré comme dramatique par d'autres, mais j'en ai vu d'autres". 

Cette situation fait le jeu des ennemis politiques du Front national

Jean-Marie Le Pen
Partager la citation
À lire aussi
Jean-Marie Le Pen, l'ancien président et cofondateur du Front national. élections municipales à Paris
Municipales 2020 à Paris : Jean-Marie Le Pen donnerait son vote à Rachida Dati

Sans se laisser démonter, il affirme ainsi : "Je suis chez moi au Front national. Je suis l'objet d'une expulsion théorique dont je vais demander compte à la justice". Cette situation fait le jeu des ennemis politiques du Front national dont "Nicolas Sarkozy et quelques autres (qui) doivent se frotter les mains".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Marie Le Pen Front national Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants