2 min de lecture Russie

Ex-espion russe empoisonné : Poutine teste "la solidarité des Occidentaux", juge Duhamel

ÉDITO - Alain Duhamel réagit à l'escalade des tensions entre la Moscou et Londres, après l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal et de sa fille, que Theresa May attribue à la Russie.

Alain Duhamel L'Edito d'Alain Duhamel Alain Duhamel
>
Vladimir Poutine teste "la solidarité des Occidentaux", juge Alain Duhamel Crédit Image : KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP | Crédit Média : Alain Duhamel | Durée : | Date : La page de l'émission
Alain Duhamel
Alain Duhamel Journaliste RTL

Theresa May a décidé de réagir de façon énergique contre la Russie, après la tentative d'assassinat sur un ex-agent double sur le sol britannique. Elle a choisi la riposte la plus énergique dans ce genre de circonstances. Elle a expliqué cet après-midi que la culpabilité des Russes ne faisait pas de doutes. Elle a de bons arguments pour ça, puisqu'ils sont les seuls à être capables de produire le gaz en question.

La Première ministre britannique annonce aussi une panoplie de ripostes. La première, c'est l'expulsion de 23 diplomates. Il faut se rendre compte que c'est la moitié de l'ambassade. Ensuite, elle suspend les relations à haut niveau. Par exemple, le ministre des Affaires étrangères russe était invité pour une visite officielle à Londres, c'est annulé. Il n'y aura ni membre du gouvernement, ni - ce qui est bien pire - membre de la famille royale au Mondial de football.

Le Conseil de sécurité s'est réuni ce mercredi en urgence à 20 heures, et comme au même moment - et c'est peut-être là l'essentiel - Theresa May explique qu'il y a eu viol du traité sur l'interdiction d'utilisation des armes chimiques, il est probable que c'est cela qui va se développer.

À lire aussi
Deux avions de la compagnie Air France sur le tarmac de l'aéroport de Roissy (Illustration) Air France
Air France : 282 passagers bloqués en Sibérie depuis 3 jours

Et la Russie répliqua

De l'autre côté, la Russie rejette catégoriquement les accusations de Londres. De toute façon, elle a toujours rejeté toutes les accusations. Dans un premier temps, elle a commencé par pousser des hurlements, à expliquer qu'on l'insultait, que c'était stupide, que ça n'avait aucun sens... . Dans un second temps, elle a voulu être associée à l'enquête et en particulier qu'on lui donne des échantillons de la substance qui avait été utilisée. Dans un troisième temps, elle repousse tout ce qu'a dit Theresa May.

Il est absolument certain que la Russie va prendre à son tour des mesures de rétorsion. Dans ce cas là, l'habitude est qu'elles doivent être exactement symétriques de celles annoncées. Donc il faut s'attendre à ce qu'il y ait 23 diplomates britanniques expulsés. À quatre jours de l'élection présidentielle en Russie, cet épisode renforce Poutine auprès des Russes et l'affaibli auprès des Occidentaux.

Auprès des Russes, parce qu'ils vont voter pour la présidentielle, dont le résultat ne fait aucun doute, mais la télévision présente Vladimir Poutine comme un héros, comme le symbole du patriotisme... Donc ça ne peut que l'aider. Vis-à-vis des Occidentaux, évidemment, c'est l'inverse : il apparaît dans cette affaire menaçant, vindicatif et surtout, on voit très bien qu'il a cherché à tester la solidarité ou non des Occidentaux, avec la Grande-Bretagne qui quitte l'Europe et au moment ou la Turquie s'éloigne de l'Otan. Je pense que c'était peut-être ça l'objectif de toutes ces affaires... .

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Russie Vladimir Poutine Theresa May
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792629214
Ex-espion russe empoisonné : Poutine teste "la solidarité des Occidentaux", juge Duhamel
Ex-espion russe empoisonné : Poutine teste "la solidarité des Occidentaux", juge Duhamel
ÉDITO - Alain Duhamel réagit à l'escalade des tensions entre la Moscou et Londres, après l'empoisonnement de l'ex-espion russe Sergueï Skripal et de sa fille, que Theresa May attribue à la Russie.
https://www.rtl.fr/actu/politique/ex-espion-russe-empoisonne-poutine-teste-la-solidarite-des-occidentaux-juge-duhamel-7792629214
2018-03-14 20:28:52
https://cdn-media.rtl.fr/cache/0RlSvPvHudVDf9JopidyXQ/330v220-2/online/image/2017/1201/7791231530_vladimir-poutine-lors-du-tirage-au-sort-des-groupes-de-la-coupe-du-monde-2018-le-1er-decembre-2017.jpg