1 min de lecture Marseille

Étudiant poignardé à Marseille : "Cet acte est une violence gratuite", dénonce une élue

TÉMOIGNAGES - Après l'agression d'un étudiant vendredi soir en centre-ville, plusieurs élus marseillais réclament un renforcement des effectifs policiers dans la cité phocéenne.

L'étudiant se rendait à la gare Saint-Charles de Marseille, où il devait aller chercher une amie.
L'étudiant se rendait à la gare Saint-Charles de Marseille, où il devait aller chercher une amie. Crédit : Anne-Christine Poujoulat - AFP
Jean-Louis Pacull et Thomas Prouteau

L'état de santé de Jérémie est toujours grave, mais stationnaire. L'étudiant a été poignardé vendredi soir alors qu'il se rendait à la gare de Marseille pour chercher une amie venue de Paris. L'agression, qui aurait pour origine le vol de son téléphone portable, relance la polémique autour de la sécurité dans la cité phocéenne.

"Nous pensons que cet acte est une violence gratuite, à une heure plutôt raisonnable, 23h45, dans le centre-ville", dénonce Caroline Pozmentier, adjointe au maire de la ville, déléguée à la sécurité et la prévention de la délinquance.

"Les effectifs de police nationale à Marseille ne sont pas à la hauteur des enjeux de notre ville", assure l'élue UMP au micro de RTL. "Il n'y a pas que les zones de sécurité prioritaire, il y a le grand centre-ville, les zones touristiques." Et Caroline Pozmentier de réclamer des effectifs supplémentaires afin de "mieux lutter contre la délinquance" : "Le gouvernement doit tenir ses engagements pour Marseille, 2e ville de France."

>
Étudiant poignardé à Marseille : "Cet acte est une violence gratuite", dénonce une élue Crédit Média : Jean-Louis Pacull | Durée : | Date :

Classer intégralement la ville en zone de sécurité prioritaire ?

À lire aussi
La ville de Marseille dans les Bouches-du-Rhône Marseille
Marseille : mort d'une mère de famille dans un parc, la PJ saisie

A gauche, Eugène Caselli estime que cette affaire illustre bien la nécessité de classer intégralement la ville en zone de sécurité prioritaire. Le président socialiste de la communauté urbaine en avait fait la demande la semaine dernière. "Je regrette d'avoir eu raison trop", réagit l'élu, interrogé par RTL. "Je maintiens ce que j'ai dit : il faut des effectifs supplémentaires."

"La délinquance se déplace dans Marseille et Marseille doit être complètement couverte au niveau des forces de police", martèle-t-il, réclamant à nouveau des moyens et des effectifs supplémentaires en centre-ville.

Les délinquants font de la surenchère

Eugène Caselli
Partager la citation

"Je ne fais pas de la surenchère", précise-t-il. "Ce sont les délinquants qui font de la surenchère". Pour l'élu, Marseillais et Marseillaises "attendent des réponses" face à la délinquance.

>
Étudiant poignardé à Marseille : "La délinquance se déplace dans Marseille", assure un élu socialiste Crédit Média : Thomas Prouteau | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Marseille Agression Délinquance
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7763696495
Étudiant poignardé à Marseille : "Cet acte est une violence gratuite", dénonce une élue
Étudiant poignardé à Marseille : "Cet acte est une violence gratuite", dénonce une élue
TÉMOIGNAGES - Après l'agression d'un étudiant vendredi soir en centre-ville, plusieurs élus marseillais réclament un renforcement des effectifs policiers dans la cité phocéenne.
https://www.rtl.fr/actu/politique/etudiant-poignarde-a-marseille-cet-acte-est-une-violence-gratuite-denonce-une-elue-7763696495
2013-08-11 10:56:06
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Q6b12uDHIYYvd1PP4BjZWQ/330v220-2/online/image/2013/0810/7763679980_l-etudiant-se-rendait-a-la-gare-saint-charles-de-marseille-ou-il-devait-aller-chercher-une-amie.jpg