1 min de lecture Nicolas Sarkozy

Et maintenant, que va faire Nicolas Sarkozy ?

Jusqu'au dernier jour, ses partisans ont voulu croire à un miracle. En vain. Au terme de cinq ans d'une "hyperprésidence" énergique mais souvent brutale, Nicolas Sarkozy a été battu dimanche, victime de son impopularité, de ses excès et de la crise. Sans surprise, le candidat de l'UMP a assumé la totalité de son échec. Il a indiqué qu'il ne mènerait pas la bataille des Législatives pour son parti, ajoutant que le scrutin de juin était gagnable. "Je m'apprête à redevenir un Français parmi les Français", a déclaré le Président sortant, ajoutant que son "engagement" serait "désormais différent". Quelle va désormais être sa vie ? Le décryptage de Jérôme Chapuis.

Le Président sortant les a exhortés à "ne pas se diviser" afin de "gagner la bataille des Législatives"
Le Président sortant les a exhortés à "ne pas se diviser" afin de "gagner la bataille des Législatives" Crédit : AFP / Eric Feferberg
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Jérôme Chapuis

Nicolas Sarkozy ne sera pas parvenu à surmonter son handicap malgré la quête forcenée des suffrages des quelque 6,5 millions d'électeurs du Front National et devient le onzième dirigeant européen déchu du pouvoir depuis la crise financière de 2008.

Le chef de file du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, a estimé que l'échec de Nicolas Sarkozy était celui "de son projet d'extrême-droitisation". "Sarkozy, c'est fini, enfin!"

La stratégie du Président sortant a heurté jusque dans les rangs de la majorité, désormais confrontée à une recomposition douloureuse, et poussé le centriste François Bayrou à un choix sans précédent, celui de voter pour le candidat socialiste.

"Je crois en l'honneur de la droite et du centre qui doivent unir leurs efforts", a déclaré le Premier ministre François Fillon, tandis que Jean-Louis Borloo appelait au rassemblement de la droite "sociale et humaniste".

"Il fallait garder la double culture centriste de l'UMP", a commenté l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin.

Le mandat de Nicolas Sarkozy prendra fin le 15 mai. La passation de pouvoirs devrait se dérouler dans la foulée, puis la nomination d'un gouvernement.

(Avec AFP)
LE DISCOURS DE NICOLAS SARKOZY DIMANCHE SOIR A LA MUTUALITE


2012 et vous OK

Lire la suite
Nicolas Sarkozy Info Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants