1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Éric Zemmour : "Pour une fois, Hollande a été Président"
1 min de lecture

Éric Zemmour : "Pour une fois, Hollande a été Président"

REPLAY / ÉDITO - Les Français ont redécouvert ces derniers jours qu'ils avaient un président de la République. Pour le journaliste, François Hollande doit néanmoins gérer l'après-attentats.

Éric Zemmour
Éric Zemmour
Éric Zemmour : "Pour une fois, Hollande a été président"
03:08
Éric Zemmour : "Pour une fois, Hollande a été président"
03:07
Éric Zemmour

"Le pied ne lui a pas glissé dans le sang", concède Éric Zemmour à propos de François Hollande. "Il a fait les gestes et dit les mots qu'il fallait. Pour une fois, le Président a été Président", poursuit-il.

Le journaliste se satisfait qu'il ait "enfin enfilé le costume monarchique de la Vème République : à la fois hiératique et protecteur, pas trop près ni trop loin (...), martial et Bisounours", ajoute le journaliste. 

Pour lui, le chef de l'État a donné à la fois du "nous punirons les assassins" et "pas d'amalgame". Il poursuit : "La main droite qui ignore ce que fait la main gauche : des années de synthèse à la tête du PS lui ont enfin été utiles. La séquence a été réussie".

Quand Hollande sortira de sa bulle flatteuse, il retrouvera toutes les contradictions politiques qui le dépassent

Éric Zemmour

Tout va bien. Sauf qu'il y a le jour d'après. Alors que Al-Qaida et le califat islamique fêtent leur glorieux martyr et annoncent de nouvelles actions contre la France, "comment désarmer nos ennemis redoutables alors que nous continuons à bombarder en vain les territoires conquis par Daesh ?", interroge Éric Zemmour.

À lire aussi

Si le journaliste note que la solidarité des dirigeants européens "fait chaud au cœur", il constate que c'est l'Union européenne, avec ses juges vétilleux et son état de droit extensif, qui a transformé nos frontières en passoire".

"Comment éviter que les futurs Kouachi ou Coulibaly soient dans nos nombreux quartiers comme des poissons dans l'eau ?", demande-t-il encore. Et de mettre en avant nos amitiés avec le Qatar et l'Arabie Saoudite, tenants de l'Islam le plus rigoriste.

"Quand François Hollande sortira de sa bulle flatteuse de père de la Nation, il retrouvera toutes les contradictions politiques qui le dépassent et le précèdent", prédit Éric Zemmour. Avant de conclure : "Il n'a aucune intention ni aucun moyen de les résoudre".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/