1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Éric Zemmour : "Osons la défense des nantis"
1 min de lecture

Éric Zemmour : "Osons la défense des nantis"

REPLAY - Peut-on défendre ceux que l'on présente comme les "nantis" de la République (pharmaciens, notaires, pilotes d'avion) ? L'éditorialiste tente le pari.

Éric Zemmour
Éric Zemmour
Crédit : Elodie Grégoire
Éric Zemmour : "Osons la défense des nantis"
00:03:12
Éric Zemmour : "Osons la défense des nantis"
00:03:14
Éric Zemmour

Éric Zemmour endosse le costume d'avocat du diable pour tenter de défendre ces affreux, riches et méchants que sont les "nantis" de la République. Ces personnages, souvent caricaturés, ont été sommés par un ministre socialiste de "rendre l'argent" qu'ils ont pris. Mais à qui donc ? "Aux consommateurs, aux salariés, à tout le monde quoi !", s'amuse l'éditorialiste.

Qui sont donc ces "horribles rentiers" ? Ils sont pharmaciens, notaires ou pilotes d'avion. "Après des études longues et l'admiration de leurs parents, ils avaient cru, les naïfs, mériter leur réussite sociale, rendre un service à la société et être des notables respectables. Il n'étaient que des nantis à jeter aux chiens", poursuit Éric Zemmour.

Ah quel destin magnifique et exaltant d'un pays entier de caissières à moins de 1.000 euros !

Éric Zemmour

Il explique dans le conflit à Air France, la direction "a bien saisi l'esprit public en jouant la plèbe (personnel au sol, pilotes de low cost) contre l'aristocratie du métier, pleine de morgue et de privilèges". Les grandes surfaces "guettent avec avidité les pharmaciens". Les notaires ont compris que la Commission de Bruxelles veut leur peau "pour détruire le modèle napoléonien au profit du droit anglo-saxon".

Aujourd'hui, les faiseurs d'opinion ciblent les corporatismes. Les consommateurs, "tous drogués aux prix bas", les suivent, "sans diagnostiquer la schizophrénie morbide qui pousse le consommateur qui est en eux à tuer le salarié qu'ils sont aussi", poursuit-il. La leçon des petits commerçants n'aura donc servi à rien.

À lire aussi

"Ah quel destin magnifique et exaltant d'un pays entier de caissières à moins de 1.000 euros ! mais au nom de la réforme, de la libre-concurrence et de la fin de la rente !", conclut Éric Zemmour.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.