1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Éric Zemmour : "Le royaume d'Absurdie a envahi l'UMP"
1 min de lecture

Éric Zemmour : "Le royaume d'Absurdie a envahi l'UMP"

REPLAY / BILLET - Le journaliste revient sur le grand sketch du "ni-ni" et des deux fronts à droite qui entourent la législative partielle dans le Doubs.

Éric Zemmour
Éric Zemmour
Crédit : Elodie Grégoire
Éric Zemmour : "Le royaume d'Absurdie a envahi l'UMP"
03:13
Éric Zemmour : "Le royaume d'Absurdie a envahi l'UMP"
03:12
Éric Zemmour

"Le royaume d'Absurdie a envahi l'UMP", lance d'emblée Éric Zemmour. Il note que "les responsables les plus huppés et les plus capés de la formation unique de la droite semblent soudain frappés d'idiotie ou de delirium tremens".

Pour le journaliste, leurs propos ressemblent "davantage à des formules de comiques voulant faire rire que de responsables politiques voulant gouverner la France". 

Il prend l'exemple de Nicolas Sarkozy. "Il explique qu'il n'est pas pour le front républicain, mais pour la liberté de vote, mais que la liberté de vote implique de faire barrage au Front national : c'est le ni-ou", décrypte Éric Zemmour.

La prochaine étape serait logiquement de fusionner l'UMP avec le PS

Éric Zemmour

Alain Juppé ? "Il appelle à voter socialiste, mais ne se rallie pas 'un front républicain qui scellerait une alliance avec le PS'. C'est le ni-ni-mais non-mais si", analyse-t-il.

À lire aussi

Pour lui, le maire de Bordeaux est "l'incarnation la plus aboutie d'un déplacement séculaire de la droite vers la gauche". Ainsi, Alain Juppé est aujourd'hui "le meilleur allié" du centriste François Bayrou, qui a voté Hollande en 2012.

"La prochaine étape serait logiquement de fusionner l'UMP avec le Parti socialiste", affirme-t-il.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/