2 min de lecture Emmanuel Macron

Éric Zemmour : "Le rêve américain d'Emmanuel Macron"

BILLET - Pour Éric Zemmour, le président Emmanuel Macron, en visite aux États-Unis, veut devenir l'allié privilégié de Donald Trump.

Micro RTL générique On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
Éric Zemmour : "Le rêve américain d'Emmanuel Macron" Crédit Image : Blondet Eliot-POOL/SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Eric Zemmour
Éric Zemmour et La rédaction numérique de RTL

Le président Macron est en voyage officiel aux États-Unis et son entente avec Donald Trump fait merveille. C’est son American Dream. Le rêve américain d’Emmanuel Macron. Macron rêve tout simplement de devenir l’inspirateur de Donald Trump. Celui qui rationalise ses pulsions, celui qui ramène le vilain petit canard au sein de la Communauté internationale. 

Macron ne désespère pas que, sous son influence, l’Amérique réintègre le traité sur le climat ou renonce à rompre l’accord nucléaire avec l’Iran. Macron a un objectif : devenir ce qu’était Blair avec Bush et Merkel avec Obama. L’allié privilégié. Macron a des atouts pour jouer ce rôle-là. Au-delà de son usage de l’anglais, il a très vite compris les codes de l’américain, de la poignée de mains virile au langage managerial des patrons.

Cette stratégie n’est pas neuve. Ce fut celle qu’adopta la Grande Bretagne après la seconde guerre mondiale, quand elle comprit qu’elle avait été remplacée comme empire hégémonique. L’Angleterre devint le meilleur allié, le plus fidèle, celui qui suivait partout le grand frère. A la même époque, la France gaullienne choisissait le chemin inverse, celui de l’indépendance, et de l’ami qui dit toujours non.

Macron remet ses pas dans ceux de Sarkozy

On connait la fin de l’histoire. Lors de l’intervention américaine en Irak, Tony Blair a dû reprendre à son compte les énormes mensonges de la CIA. Il est passé pour le caniche de Bush. Il a ruiné sa crédibilité et son image tandis que l’Angleterre, à force de suivre l’Amérique sur tous les champs de bataille, sans avoir ses moyens, a fini par y perdre son armée, usée à force d’avoir trop servi.

À lire aussi
Emmanuel Macron, le 15 août 2019 police
Emmanuel Macron se dit "très vigilant" sur la fatigue des policiers

En France même, Macron remet ses pas dans ceux de Sarkozy, qui aimait se faire appeler "Sarko l’Américain". Il passait ses vacances dans la propriété des Bush et a remis la France dans les instances militaires de l’Otan d’où l’avait fait sortir le général De Gaulle.

Depuis, on n’a pas remarqué que la France avait eu son mot à dire à l’intérieur de l'Otan, mais les officiers français ont amélioré leur anglais, et sont très appréciés de leurs patrons américains. Il parait qu’ils sont souvent notés employés du mois.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emmanuel Macron États-Unis Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793134325
Éric Zemmour : "Le rêve américain d'Emmanuel Macron"
Éric Zemmour : "Le rêve américain d'Emmanuel Macron"
BILLET - Pour Éric Zemmour, le président Emmanuel Macron, en visite aux États-Unis, veut devenir l'allié privilégié de Donald Trump.
https://www.rtl.fr/actu/politique/eric-zemmour-le-reve-americain-d-emmanuel-macron-7793134325
2018-04-24 11:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/1Cwc4kcH92gIeDOGjkZW8w/330v220-2/online/image/2018/0424/7793137642_emmanuel-macron-aux-etats-unis-le-23-avril-2018.jpg