1 min de lecture Polémique

Éric Zemmour décrypte les "commentaires vachards" de Hollande sur Macron

BILLET - Profitant de la sortie de son livre de mémoires sur son quinquennat, François Hollande multiplie les piques contre son successeur.

Micro RTL générique On n'est pas forcément d'accord Yves Calvi & Les Signatures RTL iTunes RSS
>
Éric Zemmour décrypte les "commentaires vachards" de Hollande sur Macron Crédit Image : AFP / Éric Feferberg | Crédit Média : Éric Zemmour | Durée : | Date : La page de l'émission
Eric Zemmour
Éric Zemmour et Loïc Farge

Il s'amuse, et cela se voit. Dans son livre, les piques à destination d'Emmanuel Macron sont les seuls moments où la plume de l'ancien président s'élève un peu au-delà de la prose molle et aseptisée qui sévit dans le reste de l'ouvrage.

"Il a eu de la chance", ne cesse de répéter Hollande en boucle. De la chance que Fillon soit démoli par les affaires. De la chance que Hamon soit aussi médiocre. De la chance, une fois élu, de bénéficier de la politique économique de Hollande - dont Macron fut le conseiller - qui lui permet d’afficher désormais une baisse du chômage et une croissance retrouvée. De la chance, de la chance, uniquement de la chance.

Hollande ne sait pas, et ne veut pas savoir, que pour Machiavel, la chance, qu'il appelait la vertu, fait partie des qualités essentielles du politique, et que Napoléon disait toujours : "Trouvez-moi un général qui a de la chance".

En politique, on déteste davantage les successeurs qui viennent de votre camp que ses adversaires

Éric Zemmour
Partager la citation

À la télévision, c'est pire encore. L'œil de Hollande s'allume et sa bouche sourit de contentement quand il balance ses commentaires vachards sur le "président des très riches". Ou, pire encore, l'allusion sexuelle à la "passivité" du président français face au grand mâle dominant, incarné par Donald Trump.

À lire aussi
L'élu Julien Odoul a demandé à ce qu'une accompagntrice de sortie scolaire retire son voile lors d'une séance publique du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté vendredi 11 octobre. polémique
Les infos de 22h - La mère de famille voilée prise à partie par un élu RN va porter plainte

C'est un classique politique : on déteste davantage les successeurs qui viennent de votre camp que ses adversaires.

Le vieux routier Hollande, qui avait réussi à survivre dans la jungle des éléphants du PS, s'est fait rouler dans la farine par un blanc bec qu'il avait adopté comme son fils. C'est cela qu'Hollande ne se pardonne pas. Et lui fait payer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique François Hollande Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants