1 min de lecture Eric Woerth

Éric Woerth devant la Cour de justice de la République dans l'affaire de l'hippodrome de Compiègne

L'ancien ministre du Budget est entendu ce jeudi par la Cour de justice de la République dans le cadre de l'enquête sur la vente de l'hippodrome de Compiègne.

Eric Woerth, ex-ministre du Budget (archives)
Eric Woerth, ex-ministre du Budget (archives) Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
Mathieu Delahousse et La rédaction numérique de RTL

Le marathon judiciaire continue pour Éric Woerth. Déjà mis en examen dans l'affaire Bettencourt, l'ancien ministre du Budget, était est entendu ce jeudi 24 octobre par la Cour de justice de la République, dans le cadre de l'affaire de la vente contestée de l'hippodrome de Compiègne en 2010, qu'il est soupçonné d'avoir bradé. Le député de l'Oise pourrait être mis en examen pour "prise illégale d'intérêt" à l'issue de son audition, qui pourrait s'étaler sur deux journées.

La légalité de l'opération en question

Le 16 mars 2010, Éric Woerth, alors ministre du Budget, avait validé par arrêté la vente de gré à gré d'une parcelle de 57 hectares de la forêt de Compiègne, comportant un golf et un hippodrome, à la Société des courses de Compiègne (SCC), moyennant 2.5 millions d'euros.

Une décision prise malgré l'opposition de responsables de l'Office national des forêts et les réserves du ministère de l'Agriculture. Pour les contestataires de la vente, celle-ci irait à l'encontre des textes en vigueur, qui prévoient que les parcelles du domaine forestier de l'État ne peuvent être cédées qu'après le vote d'une loi au Parlement. L'absence de mise en concurrence est également dénoncée.

Une vente bradée ?

À lire aussi
Éric Woerth (Les Républicains), le 9 octobre 2018 à Paris. justice
Affaire Tapie : Éric Woerth visé par une enquête de la CJR pour une ristourne fiscale

Mais c'est surtout le prix de cession qui a soulevé le plus de questions. Estimé jusqu'à 13 millions d'euros selon une expertise judiciaire réalisée à l'époque, il a été vendu près de 5 fois moins cher. Y-avait-il urgence à vendre dans de telles conditions ? "Je n'avais aucun intérêt particulier à ce que cette opération soit réalisée, sinon faire rentrer deux millions et demi dans les caisses de l'État", s'était défendu Eric Woerth en janvier 2013 lors d'un procès en diffamation perdu contre le Canard Enchaîné et le Courrier Picard.

>
Éric Woerth entendu par la Cour de justice dans l'affaire de l'hippodrome de Compiègne Crédit Image : Kervin Portelli | Crédit Média : Mathieu Delahousse | Durée : | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Eric Woerth Info Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7766004677
Éric Woerth devant la Cour de justice de la République dans l'affaire de l'hippodrome de Compiègne
Éric Woerth devant la Cour de justice de la République dans l'affaire de l'hippodrome de Compiègne
L'ancien ministre du Budget est entendu ce jeudi par la Cour de justice de la République dans le cadre de l'enquête sur la vente de l'hippodrome de Compiègne.
https://www.rtl.fr/actu/politique/eric-woerth-devant-la-cour-de-justice-de-la-republique-dans-l-affaire-de-l-hippodrome-de-compiegne-7766004677
2013-10-24 18:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/DIYeNmptfuDawErmXxXUMw/330v220-2/online/image/2013/1024/7765993745_eric-woerth-ex-ministre-du-budget-archives.jpg