1 min de lecture RTL Info

Eric Besson : "Je suis Français, méditerranéen et européen"

Au lendemain du débat à l'Assemblée Nationale sur l'identité nationale, Eric Besson était l'invité de RTL. Le ministre de l'Immigration, de l'Intégration, et de l'Identité Nationale, qui répondait aux questions de Jean-Michel Aphatie, a réaffirmé la pertinence de ce débat controversé.

Jean-Michel Aphatie

Écouter aussi :

- La tribune de Nicolas Sarkozy sur l'identité nationale

- Identité nationale : la parole aux députés


Bonjour Eric Besson

Bonjour Jean Michel Aphatie

Une cinquantaine de députés se trouvaient, hier soir, dans l'hémicycle lors du débat qu'ils avaient eux-mêmes réclamé sur l'identité nationale. En gros, un député sur dix était présent. Désintérêt du débat ou absentéisme chronique, Eric Besson ?

D'abord, c'était une centaine mais peu importe, je ne suis pas là pour comptabiliser, moi j'étais invité par l'assemblée nationale à débattre ... j'ai débattu ...

Un commentaire tout de même sur eux ! 

Je me réjouis que le débat ait eu lieu.

Bien sûr. Mais un commentaire tout de même. Vous dites, une centaine. Ca fait un député sur ...

Oui mais c'est un classique de l'organisation de la vie politique ... 

Ca ne vous embête pas ?

Ce qui m'intéresse c'est le fond et revenir, si vous le voulez bien, sur votre production ...

On va y revenir mais enfin, l'absentéisme parlementaire !

Non, je n'ai pas de commentaire à faire ! Le Parlement est libre.

Alors, le fond. Finalement ce dont on parle le plus dans ce débat, ce qui suscite vraiment le débat, voire l'intérêt, c'est l'immigration ?

Pas seulement. Pas seulement.

Quand même ? C'est ça ?

Non. Si vous allez sur le site : debatidentitenational.fr, vous verrez, par exemple beaucoup d'interrogations très intéressantes sur l'identité nationale par rapport à d'autres appartenances. Je suis dans une commune, dans une région, je suis tourné vers l'identité européenne, "je suis frère de planète" comme disait joliment Camus et je m'interroge sur la place de la nation. Et je suis très heureux que les Français aient ce débat de tolérance d'avenir. Comment concilier nos appartenances successives ? Moi j'ai une suggestion, c'est de dire qu'il y a une hiérarchie d'appartenances. Je trouve très bien, moi je me sens Français, Méditerranéen, Européen ...

Dans cet ordre-là ?

Oui.

Pas Français, Européen, non ?

Pour moi, non ; mais c'est mon histoire personnelle, peut-être parce que je suis né et j'ai vécu au Maroc et j'y suis très attaché ; mais chacun peut avoir sa hiérarchie d'appartenance.

Et la vôtre, Eric Besson, vous qui êtes ministre, c'est : Français, Méditerranéen puis Européen.

Je sens bien que ce que je vous ai dit suscite votre intérêt. Donc, je le répète avec constance ; mais ça n'est pas très important, ce n'est pas mon histoire personnelle qui est la plus intéressante.

Ah quand même, vous êtes ministre ! Vous représentez quelque chose d'important.

C'est de voir comment les Français réagissent à cela. Et vous verrez, sur le site, qu'ils disent au fond quelque chose d'essentiel pour l'avenir, que le cadre national reste à leurs yeux le cadre de référence pour l'exercice de la solidarité nationale la bien nommée. Ça, c'est extrêmement intéressant ; et vous y verrez aussi beaucoup de tolérance, beaucoup d'ouverture d'esprit, beaucoup d'humanisme.

On parle aussi donc beaucoup d'immigration dans ce débat ?

On parle beaucoup d'immigration ; mais heureusement qu'on en parle !

Alors quelques questions simples : Y a-t-il trop d'immigrés en France, Eric Besson ?

Non, personne ne l'a jamais suggéré.

Si, il y a des gens qui le suggèrent, bien sûr.

Mais oui ...

Mais vous le savez  ! Vous n'allez pas dire qu'il n'y a personne qui dit qu'il n'y a pas trop d'immigrés en France !

Le lien entre immigration et identité nationale, le nier c'est absurde. D'abord, il est historique.

Non, je vous demandais s'il y avait trop d'immigrés en France ?

Je vous ai répondu.

... Pas le lien ... Donc, selon vous, il n'y en a pas ?

On peut aller vite sur cette question mais revenir à l'essentiel.

Le lien entre identité nationale et immigration, il est historique : la France a toujours été une terre d'immigration et d'intégration. Et deuxièmement, c'est toujours l'actualité. D'un mot, 200.000 étrangers arrivent sur notre sol au titre du long séjour. Nous accordons la nationalité française à 110.000 Etrangers. Nous sommes le pays le plus généreux en matière d'asile et 30% des mariages sont mixtes. Avec ça, si vous voulez nier qu'il y a ...

Mais personne ne le nie ! Je vous pose la question.

Très bien ; si vous voulez, c'est une métaphore ;

D'accord.

Ca veut dire, si on nie qu'il y a un lien entre immigration ...

On ne le nie pas.

.. et intégration et identité nationale, ça veut dire qu'on nie l'histoire et la réalité.

L'acteur Djamel Debouze dans le dernier numéro du Journal du Dimanche : "Je dois constamment me justifier d'être Français. On a grandi en France, on a baigné dans la culture française, on aime cette langue, on est complètement français ; c'est schizophrène d'avoir l'impression d'être étranger dans mon propre pays". Les Français nés en France, Eric Besson, sont-ils racistes ?

Les Français nés en France, non je ne crois pas qu'ils soient racistes.

Mais ce témoignage-là ? "Je dois constamment me justifier d'être Français ..." ?

Si vous voulez dire qu'il y a encore du chemin à parcourir, Alain Duhamel le disait tout à l'heure à propos des discriminations et qu'il puisse y avoir une minorité de Français qui ont des relents racistes ou xénophobes, bien sûr que c'est la réalité. Mais parlons aussi du reste, de la France généreuse, de la France accueillante. Quel est le devoir ...

Mais cette réalité, comment on la combat, Eric Besson ? ...

On la combat en permanence ...

... "Je dois constamment me justifier d'être Français" ?

.. en disant ce que je vous disais, il y a  un instant, c'est que c'est à nous de présenter un projet républicain, des solutions républicaines ; lutter avec force ça a été suggéré contre des discriminations et en même temps, présenter un projet d'avenir conforme à notre tradition et de valeur dense qu'a dit Alain Duhamel ...

Justement. Il dit : le contrôle au faciès c'est une réalité française. Vous êtes ministre de la République, Eric Besson ...

Oui.

Quand Alain Duhamel dit ça, il a raison ?

Je sais aussi ...

Non. Ma question : il a raison ?

Je suis en train de vous répondre. Je sais aussi que c'est une réalité et qu'elle est largement combattue ...

Vous le croyez vraiment ?

Oui.

Pourquoi c'est une réalité quotidienne alors ?

L'inspection générale des Services est une instance qui fonctionne bien et qui sanctionne, à ce titre (je parle de mémoire, il faudrait que vous le demandiez au ministère de l'Intérieur dont c'est la responsabilité) mais qui sanctionne à peu près 2.500 policiers à ce titre par an.

Mais vous entendez les Jeunes issus de l'immigration qui sont Français ...

Oui.

qui vivent dans les cités ...

Oui.

et qui disent : tous les jours, trois fois, quatre fois, cinq fois je dois me montrer mes papiers. Vous l'entendez ça, Eric Besson ?

Je l'entends ; je sais aussi que l'immense majorité des policiers, des gendarmes et des forces de sécurité en France, sont républicaines. Je le vis. Quand je travaille avec des jeunes garçons et des jeunes filles de la Police aux frontières, par exemple avec lesquels je travaille quotidiennement, je suis frappé par leur républicanisme. Je ne nie pas la réalité ; je regrette cette capacité à dire : la France c'est ce qui ne marche pas.

Non ; mais on parle de ce qui ne marche pas.

C'est notre capacité d'auto-flagellation.

Parce que ce qui ne marche pas doit être résolu, c'est pour ça qu'on en parle.

Absolument. Là-dessus, c'est d'accord.

Que pensez-vous de la proposition de loi, Eric Besson, signée par une centaine de députés UMP qui veulent interdire les drapeaux étrangers dans les mairies lors des mariages ?

Je n'ai pas eu l'occasion de l'étudier dans la salle des mariages. C'est une évidence, il ne peut n'y avoir que le drapeau français. Ou est-ce qu'autour, ça doit être interdit ? Il faut en discuter.  La manifestation ...

Une loi est nécessaire ?

Je suis en train de vous répondre. La manifestation de liesse à l'extérieur, moi ne me pose pas de problèmes. Dans la salle, ça pose problème. Pourquoi c'est remonté très fort ? Ne tournons pas autour du pot ! Après les incidents consécutifs au match Algérie - Egypte.

Ca vous a choqué, vous que des jeunes Français sortent avec le drapeau algérien ?

Non, ça ne m'a pas choqué. La liesse était légitime. Ce qui m'a choqué c'est que le drapeau français ait été brûlé à certains endroits et que quand on gagne ...

Oui, ça c'est comme : les policiers sont républicains ;  certains brûlent les drapeaux français  ?

Laissez-moi finir ! Qu'un certain nombre d'entre eux ait estimé nécessaire de casser ou de brûler après la victoire de l'Algérie. Donc, il ne s'agit pas de stigmatiser ou d'exploiter, il s'agit pour porter un regard lucide et de mesurer une nouvelle fois, le chemin qui nous reste à parcourir. Mais je crois que  de ne pas le faire, ne pas le dire, c'est une mauvaise façon de rendre service à notre débat parce qu'on a senti, ensuite ...

Donc la loi ?

Je vous ai dit que je n'ai pas eu le temps d'en faire l'examen. Ca mérite un examen approfondi.

La suppression d'un enseignement obligatoire de l'Histoire en terminale S, ça vous choque, Eric Besson ?

Ça me choquerait si c'était la suppression du programme d'histoire. Or, Luc Chatel a parfaitement répondu, hier, à l'assemblée nationale : c'est le même programme simplement étalé différemment. Ceux qui passaient l'épreuve en terminale le feront comme pour l'épreuve de français, à la fin de la première.

Eric Besson, ministre de l'Immigration, de l'Intégration et de l'Identité Nationale (et peut-être j'en ai oubliés !) était l'invité d'RTL ce matin ...Bonne journée

Lire la suite
RTL Info Chroniques L'invité de RTL
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants