13 min de lecture Élections régionales

Résultats élections régionales 2015 : le Front national ne remporte aucune région, la droite devant la gauche

Au lendemain du second tour des élections régionales, la droite a remporté sept régions dont le Nord-Pas-de-Calais et la PACA. La gauche a résisté avec cinq régions. Le Front national n'a quant à lui aucune région.

Marion Maréchal-Le Pen à Marseille, le 13 décembre 2015
Marion Maréchal-Le Pen à Marseille, le 13 décembre 2015 Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Micro RTL
La rédaction de RTL et Marie-Pierre Haddad

Malgré une nette poussée au premier tour, le Front national ne dirigera aucune région. Au second tour des élections régionales, dimanche 13 décembre, la droite a remporté sept régions métropolitaines, la gauche en a gagné cinq, alors que le Front national ne s'est imposé nulle part même s'il bat son record de nombre de voix. En Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Xavier Bertrand l'emporte avec 58% devant Marine Le Pen (42%). En PACA, Christian Estrosi (54%) termine devant Marion Maréchal-Le Pen (46%). Quant à la région Île-de-France, la liste de Valérie Pécresse (44%) devance d'une courte tête Claude Bartolone (42%).

Depuis l'élection présidentielle de 2002, jamais la France n'avait connu une telle remobilisation entre le premier et le second tour d'une élection. Selon les estimations de TNS Sofres-OnePoint pour RTL, le taux de participation total devrait s'établir à 58,5%, contre 49,91% sur l'ensemble du premier tour. Il s'agit là d'une hausse significative de 8,59 points.le deuxième tour du scrutin est le dernier avant la présidentielle. l'enjeu était de taille pour ce scrutin car il s'agit du dernier avant l'élection présidentielle de 2017.

46 listes étaient en lice, pour deux duels, dix triangulaires et une quadrangulaire pour la seule métropole. Les bureaux de vote ont ouvert à 8 heures en métropole et Outre-mer pour les 45,3 millions de Français inscrits sur les listes électorales. 1.757 conseillers régionaux et 153 conseillers territoriaux seront élus (Corse, Guyane et Martinique).

À lire aussi
Alain Duhamel corse
Alain Duhamel : "La spécificité corse est une réalité et la violence corse est une calamité"

08h45 - "J'ai toujours été très clair sur mes engagements. Lorsque j'ai quitté la présidence de la Bretagne en 2012, j'avais dit aux Bretons, je reviendrai (...) Ensuite il y a eu le 13 novembre", explique Jean-Yves Le Drian sur RTL. "Je ne serai pas ministre de la Défense à mi-temps", a-t-il ajouté.

08h29 - "La réalité est que les électeurs qui ont empêché le Front national de se hisser à la tête des régions ont aussi empêché, au premier tour, la droite et la gauche de crier victoire. La réalité est que personne n'a vraiment perdu, mais personne n'a vraiment gagné non plus", explique l'éditorialiste Alba Ventura.

>
Élections régionales 2015 : "Personne n'a vraiment perdu, mais personne n'a vraiment gagné", dit Alba ventura Crédit Média : RTL | Date :

08h24 - Selon Florian Philippot, invité de RTL, Marine Le Pen a "encore la possibilité de gagner la présidentielle". Le système "s'est montré tel qu'il est. nous arriverons en 2017 dans un paysage plus clair", assure le vice-président du Front national. Il tire les enseignements de ces élections et estime que le parti doit se montrer plus "rassembleur".

08h02 - En privé, Nicolas Sarkozy a voulu retenir que le meilleur des élections régionales. En première ligne ? La victoire de Valérie Pécresse en Île-de-France et celle de Laurent Wauquiez en Rhône-Alpes-Auvergne. "Tous les deux sur une ligne très à droite", se félicite un sarkozyste.

07h50 - L'ancien premier ministre, François Fillon se réjouit du résultat de Valérie Pécresse en Île-de-France. "C'est une très belle victoire personnelle", ajoute-t-il au micro d'Olivier Mazerolle. L'opposition doit être en mesure de "proposer une véritable alternative politique, un programme de rupture, de changement radical", selon François Fillon.

07h48 - Suivez notre édition spéciale "élections régionales" avec François Fillon, Florian Philippot et Jean-Yves Le Drian.

07h38 - Le président des Républicains a prononcé un discours après l'annonce des premiers résultats à l'issue du second tour des élections régionales. Il a expliqué prendre en compte "les avertissements lancés à tous les responsables politiques, nous compris, lors du premier tour"

07h16 - Selon les informations d'Olivier Bost, journaliste au service politique de RTL, l'exécutif compte axer sa politique sur la sécurité dans les prochains jours. De nouvelles initiatives seraient aussi prévues dans le domaine économique et social

07h01 - Dans la ville d'Alain Juppé, la gauche est arrivée nettement devant la droite. Un "détail" qu'Isabelle Balkany n'a pas manqué de souligner sur Twitter. 

06h29 - Après l'annonce des résultats des élections régionales, le temps est à l'analyse. Les Républicains réunissent leur bureau politique ce lundi matin. Le Parti social fait de même mais en fin d'après-midi.

23h10 - Grâce à ce scrutin, le Front national dépasse son record historique de voix qu'il avait établi lors de la présidentielle de 2012. Selon les chiffres communiqués à 22h56 par le ministère de l'Intérieur, le parti de Marine Le Pen a d'ores et déjà obtenu 6.600.253 voix lors de ce second tour. En 2012, il avait récolté 6.421.426 voix au total.

23h01 - Manuel Valls a appelé les vainqueurs de gauche "pour les féliciter" selon son entourage. Mais le Premier ministre a aussi téléphoné à Christian Estrosi, Xavier Bertrand et Philippe Richert pour qui le PS avait appelé à voter face au FN.

22h55 - Au soir du premier tour de ces élections régionales, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll affirmait que la gauche était "le premier parti de France". Or, les résultats du second tour ont relégué l'union de la gauche derrière l'union de la droite (31,2% contre 41%). Des pourcentages qui montrent que le report de voix n'a pas été suffisant.

22h54 - Le Parti socialiste doit-il changer de nom en vue de l'élection présidentielle de 2017 ? Julien Dray n'est pas contre. Sur France 2, l'ancien député de l'Essonne a affirmé que le parti devait lancer une "dynamique nouvelle" dès lundi et changer "beaucoup de choses" dans son fonctionnement afin de "trouver des formes nouvelles de démocratie directe".

>
Julien Dray (PS) évoque un changement de nom du Parti socialiste Crédit Média : La Rédaction de RTL | Durée : | Date :

22h45 - À peine déclarée gagnante, Valérie Pécresse fait grincer des dents. La candidate LR-UDI-MoDem, qui l'a emporté de peu en Île-de-France face à Claude Bartolone, s'est attirée les foudres de nombreux internautes pour avoir déclaré en mai dernier : "Quoi de mieux qu'une femme pour faire le ménage ?" Un commentaire jugé sexiste par de nombreuses femmes sur Twitter.

22h39 - Jean-Pierre Masseret a visiblement passé un bon second tour. "Dès 14 heures, en voyant la participation, j'ai su que c'était bon", a déclaré le candidat socialiste qui avait décidé de maintenir sa liste dans le Grand Est contre l'avis des dirigeants du PS. Malgré tout, le sénateur de la Moselle a recueilli 15,2% des suffrages, un score quasiment stable par rapport au premier tour.

22h36 - Lundi matin, trois invités politiques réagiront sur RTL aux résultats du second tour. À 7h50, Olivier Mazerolle recevra François Fillon. À 8h20, ce sera au tour de Florian Philippot. Puis à 8h35, Jean-Yves Le Drian prendra la parole.

22h32 - Les résultats en Bourgogne-Franche-Comté sont très serrés mais ils sont désormais officiels. Dans un mouchoir de poche, la liste d'union de la gauche menée par Marie-Guite Dufay remporte le second tour avec 34,68% des suffrages. Elle devance la liste de la droite et du centre de François Sauvadet (32,89%) et celle du Front national conduite par Sophie Montel (32,44%).

22h26 - Le ministère de l'Intérieur dresse un nouveau bilan sur l'arrivée des résultats dans toute la France. Pour l'heure, les dépouillements sont terminés dans 75 départements.

22h24 - "Il y a des victoires qui font honte aux vainqueurs", a lancé Marion Maréchal-Le Pen. Battue en région PACA par Christian Estrosi (LR), la candidate du Front national a par ailleurs estimé qu'il n'y avait pas de "plafond de verre" aux résultats de son parti.

>
Marion Maréchal-Le Pen (FN), battue en PACA : "Il y a des victoires qui font honte aux vainqueurs" Crédit Média : La Rédaction de RTL | Durée : | Date :

22h22 - En Normandie, Hervé Morin l'emporte de justesse en réunissant 36,43% des voix. La liste LR-UDI-MoDem devance la liste de l'union de la gauche conduite par Nicolas Mayer-Rossignol (36,08%) et celle du Front national menée par Nicolas Bay (27,50%).

22h18 - Juliette Méadel, porte-parole du PS, estime au micro de RTL que son parti "a fait la preuve qu'il était capable de sacrifier des postes pour ses idées et pour la France".

22h11 - Vaincu en Île-de-France, Claude Bartolone annonce qu'il remet "à disposition" son mandat de président de l'Assemblée nationale. "Les députés diront s'ils souhaitent que je poursuive la responsabilité qu'ils m'ont confié", explique-t-il.

>
Claude Bartolone (PS), battu en Île-de-France, remet en jeu son mandat de président de l'Assemblée nationale. Crédit Média : La Rédaction de RTL | Durée : | Date :

22h09 - Les journaux commencent à dévoiler leurs unes pour lundi matin. "Soulagés, mais...", titre notamment Libération tandis que La Croix estime que ce second tour constitue une "défaite pour tous".

22h05 - "Nous avons une gauche laminée, atomisée, en déroute". Tel est le constat de Clémentine Autain. La candidate Front de gauche sur la liste de Claude Bartolone (PS) en Île-de-France a estimé sur TF1 qu'il ne fallait "pas se leurrer sur le résultat" et qu'il était nécessaire de "reconstruire une gauche dans ce pays".

22h00 - Voici un point sur les résultats connus de ce second tour : la droite l'emporte dans 7 régions, la gauche dans 5 régions, le Front national n'obtient aucune région. Tous les résultats sont à retrouver sur notre carte interactive.

21h57 - Légèrement en tête dans la région Île-de-France, Valérie Pécresse remercie "chaleureusement" les électeurs. "J'ai bien conscience d'avoir rassemblé des voix qui viennent de tous les horizons politiques et qui attendent beaucoup de nous. (...) Je rêve d'une Île-de-France conquérante, exemplaire et réconciliée. La sécurité et l'emploi seront mes priorités immédiates", a-t-elle déclaré face à ses militants.

>
Valérie Pécresse (LR), vainqueur en Île-de-France : "Je serai la présidente de tous les Franciliens" Crédit Média : La Rédaction de RTL | Durée : | Date :

21h53 - Réécoutez dès à présent le débat du Grand Jury sur RTL qui réunissait Marie-Christine Arnautu (FN), Brice Hortefeux (Les Républicains) et Jean-Marie Le Guen (PS).

21h51 - Sur l'antenne de RTL, Gilbert Collard souligne la "progression" du Front national "malgré une coalition contre nature entre le Parti socialiste et Les Républicains". Selon le député du Gard, "les électeurs vont se rendre compte, avec le temps, qu'ils ont eu tort".

21h44 - Un autre résultat est désormais officiel : en Corse, la liste nationaliste de Gilles Simeoni s'impose avec 35,34%.

21h42 - En Bretagne, il n'y avait pas vraiment de surprise mais c'est désormais officiel : Jean-Yves Le Drian l'emporte avec 51,4% des voix devant la droite et le FN.

21h40 - Le QG de Valérie Pécresse fête sa victoire dans la région francilienne. Les drapeaux bleu-blanc-rouge sont de sortie et La Marseillaise se fait entendre comme le constate notre reporter.

21h38 - Le dépouillement est déjà terminé dans de nombreux départements mais il demeure encore très incomplet dans quelques régions, en particulier en Île-de-France.

21h30 - Voici le rapport de force national selon nos dernières estimations : l'union de la droite et du centre culminent à 41%, la gauche et ses alliés obtiennent 31,2% et le Front national termine à 27,8%.

21h27 - Nathalie Kosciusko-Morizet règle ses comptes. La numéro 2 des Républicains critique fermement la stratégie du parti annoncée par son président Nicolas Sarkozy à la fin du premier tour. "Si les électeurs avaient appliqué le ni-ni, nos candidats dans le Nord-Pas-de-Calais (Xavier Bertrand) et en région PACA (Christian Estrosi) auraient été battus", constate-t-elle.

21h19 - Valérie Pécresse l'emporterait de très peu en Île-de-France, selon notre dernière estimation TNS Sofres-One Point. La liste Les Républicains-UDI-MoDem l'emporterait avec 44% des suffrages juste devant celle du PS conduite par Claude Bartolone (42%). La liste Front national de Wallerand de Saint-Just récolterait 14%.

21h11 - La liste socialiste de Carole Delga (43,82%) a remporté le second tour des élections régionales en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, dimanche 13 décembre selon les premiers chiffres du ministère de l'Intérieur. Elle devance la liste Front national conduite par Louis Aliot (34,98%) et celle des Républicains menée par Dominique Reynié (21,20%).

21h09 - Jean-Christophe Cambadélis, le secrétaire du Parti socialiste a déclaré : "Sursaut civique! Echec du FN! La gauche n'aura pas la déroute annoncée. La droite ne fera pas le grand chelem. L'union de la gauche a fonctionné". 

21h07 - Steeve Briois, maire Front national d'Hénin-Beaumont a déclaré que "le front républicain a joué sur les peurs, on a subi une campagne de haine. Ce soir, c'est la malhonnêteté et le mensonge qui l'ont emporté. Rassurez-vous, la roue tourne, on n'est pas totalement dans l'Union soviétique. Nous progressons en voix, nous n'avons jamais été aussi haut".  

21h05 - La liste socialiste de François Bonneau (35,5%) a remporté le second tour des élections régionales en Centre-Val de Loire, dimanche 13 décembre, selon les estimations de plusieurs instituts de sondage. Elle devance la liste UDI-Les Républicains-MoDem de Philippe Vigier (34,3%) et celle du Front national conduite par Philippe Loiseau (30,2%).

21h02 - Retrouvez le discours de Xavier Bertrand, quelques instants après l'annonce de sa victoire face à Marine Le Pen en Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

>
"L'histoire retiendra que nous avons stoppé la progression du FN", affirme Xavier Bertrand Crédit Image : dailymotion | Date :

21h01 - Les résultats en Île-de-France n'ont pas encore été communiqués.

20h59 - Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite pour la présidentielle de 2017, a affirmé que l'échec du Front national aux élections régionales était "un signe de bonne santé de notre démocratie". L'ancien premier ministre a appelé "à changer radicalement de cap", exigeant une autre politique économique, fiscale, pénale,  de sécurité, d'immigration et de la santé.

20h57 - Le président sortant du conseil régional de La Réunion est réélu à l'issue du second tour des élections régionales. La liste Les Républicains de Didier Robert a remporté le second tour du scrutin avec 52,69% des suffrages exprimés, dimanche 13 décembre. Elle devance la liste de la gauche et du MoDem d'Huguette Bello (47,31%).

20h50 - Malgré la défaite du Front national au second tour des régionales, "une lame de fond patriote" s'est levée en France, qui "ne redescendra pas", a estimé dimanche le bras droit de Marine Le Pen, Florian Philippot, à son QG électoral de Metz. "Ce qui s'est levé aujourd'hui en France, et déjà dimanche dernier, est une véritable lame de fond patriote", qui "ne redescendra pas" d'ici à 2017, a déclaré Florian Philippot devant les militants après avoir reconnu sa propre défaite dans le Grand Est face au candidat LR-UDI-MoDem Philippe Richert.

20h47 - Quelques minutes après la publication des premières estimations, Nicolas Sarkozy a pris la parole. Le président des Républicains entend prendre en compte "les avertissements" lancés aux régionales. "Je veux remercier les millions d'électeurs quelle que soit leur appartenance politique qui se sont portés (...) sur les listes des républicains  et du centre. Cette mobilisation (...) ne doit cependant sous aucun prétexte faire oublier les avertissements qui ont été adressés à tous les responsables politiques, nous compris, lors du premier tour", a-t-il ajouté. 

>
Nicolas Sarkozy entend prendre en compte "les avertissements" lancés aux régionales Crédit Média : La Rédaction de RTL | Durée : | Date :

20h44 - Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen n'ont pas remporté le Nord-Pas-de-Calais et la région PACA. Selon Jean-Marie Le Pen, "le Front national est le premier parti de France aujourd'hui". Il ajoute que le parti "a progressé mais il y a encore du boulot".

>
Jean-Marie Le Pen : "Le Front national a progressé (...) mais il y a encore du chemin à parcourir" Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date :

20h43 - Selon Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'État aux relations avec le Parlement, "ce deuxième tour n'est pas un solde de tout compte, c'est le début de quelque chose. Il y a une refondation républicaine dans ce pays grâce à la mobilisation des Français. A nous de continuer dans ce sens et d'être à la hauteur des circonstances". "La gauche a su se rassembler et tendre à la main à des candidats de droite quand il fallait s'opposer à l'extrême-droite. Ce sont des scores très mauvais pour le FN dans ce second tour et je pense que le peuple de gauche y a pris une  part déterminante", affirme-t-il.

20h41 - Christian Estrosi a salué le "rassemblement des valeurs républicaines". "Beaucoup de bonheur, beaucoup de joie, le rassemblement des valeurs républicaines est au rendez-vous ", a-t-il déclaré dans une salle, accompagné de certains de ses proches soutiens, avant de prendre la parole devant ces militants. 

20h40 - La région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes restera à gauche à l'issue du second tour de dimanche 13 décembre. Selon les premières estimations, la liste d'Alain Rousset (PS) arrive en tête avec 44,7% des voix. Elle devance la liste de Virginie Calmels (LR - UDI - Modem), qui récolte 34,0% des voix et devant la liste de Jacques Colombier (FN) qui obtient un score de 21,3%.

20h37 - "Si les électeurs avaient appliqué le ni-ni, nos candidats  dans le Nord et en Paca auraient été battus", assure Nathalie Kosciusko-Morizet.

20h31 - La liste de Jean-Yves Le Drian a remporté le second tour des élections régionales en Bretagne, dimanche 13 décembre. Elle devance la liste de Marc Le Fur et de Gilles Pennelle. Jean-Yves Le Drian devrait naturellement être élu à la présidence du conseil régional de Bretagne. Le ministre de la Défense l'emporterait avec 51,3% des voix, selon les premières estimations. Un résultat qui le place loin devant ses adversaires. Le candidat Les Républicains-UDI-MoDem, Marc Le Fur, récolterait 29,5% devant la tête de liste du Front national (19,2%). 

20h29 - Manuel Valls salue les électeurs qui ont répondu à l'appel de gauche. "Aucun soulagement, aucun triomphalisme, le danger de l'extrême-droite n'est pas écarté", explique-t-il.

20h27 - La liste de Christian Estrosi (Les Républicains) remporte les élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elle devance la liste de Marion Maréchal-Le Pen (Front national).

20h22 - Marine Le Pen, battue dans le Nord, dénonce "un régime à l'agonie". "Cet entre-deux tours a vu le Premier ministre et le président de l'Assemblée nationale en poste possédés par leur emportement y tenir de propos d'une irresponsabilité inquiétante qui conduisent à s'inquiéter sur les dérives  et les dangers d'un régime à l'agonie", a-t-elle ajouté.

20h16 - Xavier Bertrand apris la parole quelques minutes après la publication des premiers résultats. "Ce soir, ce n'est pas la victoire des partis politiques, ce n'est même pas ma victoire, c'est la victoire des gens du Nord. ici les Français ont donné une leçon d'honneur. L'histoire retiendra que c'est ici qu'on a stoppé le Front national", a-t-il déclaré. Il a notamment remercié les électeurs de gauche qui ont fait le front républicain.

20h01 - Nette défaite de Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen en Nord-Pas-de-Calais-Picardie et PACA

19h48 - Depuis l'élection présidentielle de 2002, jamais la France n'avait connu une telle remobilisation entre le premier et le second tour d'une élection. Selon les estimations de TNS Sofres-OnePoint pour RTL, le taux de participation total devrait s'établir à 58,5%, contre 49,91% sur l'ensemble du premier tour. Il s'agit là d'une hausse significative de 8,59 points.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections régionales Front national Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780841480
Résultats élections régionales 2015 : le Front national ne remporte aucune région, la droite devant la gauche
Résultats élections régionales 2015 : le Front national ne remporte aucune région, la droite devant la gauche
Au lendemain du second tour des élections régionales, la droite a remporté sept régions dont le Nord-Pas-de-Calais et la PACA. La gauche a résisté avec cinq régions. Le Front national n'a quant à lui aucune région.
https://www.rtl.fr/actu/politique/en-direct-resultats-elections-regionales-marine-le-pen-marion-marechal-le-pen-front-national-les-republicains-7780841480
2015-12-13 20:18:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/5me_cgSLagRDWQIcFYmh9Q/330v220-2/online/image/2015/1213/7780842957_marion-marechal-le-pen-a-marseille-le-13-decembre-2015.jpg