11 min de lecture Remaniement ministériel

Remaniement : Belloubet, Parly... Découvrez le gouvernement

MINUTE PAR MINUTE - Nicole Belloubet, Florence Parly, Jacques Mézard et Nathalie Loiseau remplacent respectivement François Bayrou, Sylvie Goulard, Richard Ferrand et Marielle de Sarnez.

Le Premier ministre Édouard Philippe, à l'Élysée le 20 juin 2017
Le Premier ministre Édouard Philippe, à l'Élysée le 20 juin 2017 Crédit : JULIEN DE ROSA / POOL / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

On connaît le gouvernement Édouard Philippe II. Après deux jours de tractations, Emmanuel Macron et son Premier ministre se sont mis d'accord sur la deuxième équipe gouvernementale du quinquennat, annoncée mercredi 21 juin par le secrétaire général de la présidence Alexis Kohler.

Ce gouvernement se compose de 29 ministères et secrétariats d'État. Au ministère de la Justice, François Bayrou est remplacé par Nicole Belloubet. Sylvie Goulard, également partie à cause des soupçons d'emplois fictifs qui se portent sur le MoDem, cède sa place à Florence Parly au ministère des Armées. Jacques Mézard quitte l'Agriculture pour remplacer Richard Ferrand à la Cohésion des Territoires. Nathalie Loiseau est nommée ministre chargée des Affaires européennes, poste laissé vacant par Marielle de Sarnez.

Cette nouvelle équipe doit se retrouver dès jeudi matin, 10 heures, pour son premier Conseil des ministres. À l'ordre du jour : la présentation du projet de loi de lutte contre le terrorisme, qui doit reprendre en grande partie des mesures d'exception de l'état d'urgence voué à prendre fin après une sixième prorogation.

À lire aussi
Laurent Gerra Jean-Pierre Raffarin
Le meilleur de Laurent Gerra avec Jean-Pierre Raffarin

>> Découvrez la liste du gouvernement

Revivez la journée du remaniement :

21h00 - Ce live est terminé. Merci de l'avoir suivi.

20h18 - Le MoDem de François Bayrou "reste un des piliers" de la majorité présidentielle, assure Édouard Philippe.

20h15 - "La recomposition politique a été validée par les Français. Les Français ont vu un président de la République proposer un gouvernement qui rassemble : des gens issus de la droite, de la gauche, du centre, sans préférence. C'est dans la clarté démocratique que le gouvernement puise sa légitimité", poursuit Édouard Philippe.

20h13 - Le Premier ministre assure par ailleurs que ce gouvernement de 29 ministres et secrétaires d'État constitue une "équipe resserrée". "Ce remaniement s'inscrit dans le même esprit que le premier gouvernement", ajoute-t-il.

20h11 - Édouard Philippe, invité du 20 heures de TF1, revient sur les départs des ministres du MoDem, à cause des soupçons d'emplois fictifs au sein du parti. "Les Français ont indiqué beaucoup plus fermement qu'ils souhaitaient ne pas être embarrassé par le soupçon", explique le Premier ministre, tout en rappelant que la règle de base restait l'obligation de démissionner en cas de mise en examen.

20h04 - La parité est respectée avec 15 femmes sur 30 ministères et secrétaires d'État. Il y a 8 femmes parmi les 16 ministres de premier plan (aucune n'est ministre d'État, l'attribution ayant été retirée pour le portefeuille de la Justice précédemment tenu par François Bayrou).

19h49 - Retrouvez l'annonce du gouvernement en vidéo. À noter qu'Alexis Kohler, secrétaire général de la présidence, a annoncé par erreur Laura Flessel comme ministre des Transports au lieu des Sports.

>
Le gouvernement Phlippe II Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP | Crédit Média : BFMTV | Date :

19h16 - Voici la composition du gouvernement :


Premier ministre : Édouard Philippe
Ministre d'État, ministre de l'Intérieur : Gérard Collomb
Ministre d'État, ministre de la Transition écologique et solidaire : Nicolas Hulot

Garde des Sceaux, ministre de la Justice : Nicole Belloubet
Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères : Jean-Yves Le Drian
Ministre des Armées : Florence Parly
Ministre de la Cohésion des Territoires : Jacques Mézard
Ministre des Solidarités et de la Santé : Agnès Buzyn
Ministre de la Culture : Françoise Nyssen
Ministre de l'Économie : Bruno Le Maire
Ministre du Travail : Muriel Pénicaud
Ministre de l'Éducation nationale : Jean-Michel Blanquer
Ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation : Stéphane Travert
Ministre de l'Action et des Comptes publics : Gérald Darmanin
Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation : Frédérique Vidal
Ministre des Outre-mer : Annick Girardin
Ministre des Sports : Laura Flessel

Ministre auprès de l'Intérieur : Jacqueline Gourault
Ministre chargée des Transports, auprès de la Transition écologique  : Élisabeth Borne
Ministre chargée des Affaires européennes, auprès des Affaires étrangères : Nathalie Loiseau

Secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement : Christophe Castaner
Secrétaire d'État chargée de l'égalité femmes-hommes : Marlène Schiappa
Secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées : Sophie Cluzel
Secrétaire d'État chargé du Numérique : Mounir Mahjoubi

Secrétaires d'État auprès de la Transition énergétique : Sébastien Lecornu, Brune Poirson
Secrétaire d'État auprès des Affaires étrangères : Jean-Baptiste Lemoyne
Secrétaire d'État auprès des Armées : Geneviève Darrieussecq
Secrétaire d'État auprès de la Cohésion des territoires : Julien Denormandie
Secrétaire d'État auprès de l'Économie et des Finances : Benjamin Griveaux

19h00 - Le gouvernement sera annoncé à 19h15, selon une information de l'Élysée communiquée à l'AFP.

18h56 - Les époux Macron sont sortis main dans la main du palais de l'Élysée, pour se rendre dans la cour et saluer le public venu assister aux festivités pour la Fête de la Musique. Dans le jardin, le micro a fini par être installé. L'annonce est imminente. La liste des nouveaux ministres est "prête à 99%", selon Matignon cité par BFMTV.

18h45 - Le micro pour l'annonce du gouvernement n'est toujours pas installé. Il y a quelques minutes, des tests ont été faits pour s'assurer que la musique jouée côté cour par l'orchestre colombien ne s'entendra pas durant l'allocution côté jardin. En attendant, le générique de Game of Thrones se fait entendre.

18h41 - Anne Levade va-t-elle faire son entrée au gouvernement ? Le nom de l'ancienne présidente de la Haute autorité de la primaire de la droite revient avec insistance. Elle pourrait remplacer François Bayrou au ministère de la Justice. "C'est une juriste qui est professeure à l'université. Elle est connue pour avoir une certaine autorité", souligne Alain Duhamel, éditorialiste de RTL."Ce serait un double bon coup pour Emmanuel Macron. D'une part, elle est de droite, elle le dit très clairement. D'autre part, c'est une experte issue de la société civile", ajoute Benjamin Sportouch, rédacteur en chef adjoint du service politique de RTL.

Anne Levade en septembre 2016 à Paris
Anne Levade en septembre 2016 à Paris Crédit : Eric FEFERBERG / AFP

18h33 - Selon les derniers bruits de couloir à l'Élysée, il n'est pas question d'un grand jeu de chaises musicales pour ce remaniement. Emmanuel Macron et Édouard Philippe devrait plutôt combler les quatre postes laissés vacants (Justice, Armées, Cohésion des territoires et Affaires européennes) par de nouveaux arrivants. Quatre secrétaires d'État devraient aussi être créés. Tout cela devra se faire dans le respect de la parité, selon l'engagement pris par le chef de l'État.

18h30 - Alexis Kohler, secrétaire général de la présidence, se fait toujours attendre à l'Élysée pour l'annonce du nouveau gouvernement. Le micro nécessaire n'est d'ailleurs pas encore installé. Pour l'anecdote, la déclaration à la presse ne sera pas effectuée sur le perron du palais mais de l'autre côté, au niveau des jardins. Pour cause : le traditionnel lieu est occupé depuis le milieu de l'après-midi par un orchestre de jeunes musiciens colombiens, à l'occasion de la Fête de la Musique. L'événement était prévu depuis longtemps. D'ailleurs, il y a quelques minutes, la mélodie de Mission Impossible résonnait dans la cour de la demeure présidentielle.

18h04 - L'annonce du gouvernement va avoir un peu de retard. Elle pourrait intervenir vers 19 heures, selon nos informations.

18h00 - Suivez en direct l'édition spéciale de RTL Soir, présentée par Marc-Olivier Fogiel. Seront notamment invités : Thierry Solère (LR), Christian Jacob (LR), Olivier Faure (PS), François Patriat (REM), Florian Philippot (FN) et Raquel Garrido (FI).

17h56 - Selon nos informations, l'eurodéputé Arnaud Danjean (LR) ne prendra pas la suite de Sylvie Goulard au ministère des Armées même si son nom a circulé pour ce poste. Il ne souhaite pas intégrer le gouvernement.

17h55 - Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, salue sur Twitter le discours "digne et responsable" de François Bayrou.

17h39 - La conférence de presse de François Bayrou est terminée. L'annonce du remaniement est attendue de façon imminente.

17h35 - François Bayrou n'imagine pas de tentative d'Emmanuel Macron de mettre le MoDem à l'écart, compte tenu de la majorité absolue détenue par La République en Marche à l'Assemblée nationale. Il n'envisage pas non plus de mettre le MoDem en retrait de cette majorité : "Ces majorités, que vous qualifiez de large, le sont peut-être moins que vous ne l'imaginez. Le temps qui passe érode, y compris les majorités. (...) Elles ne sont forment pas par des accords de boutique à l'Assemblée. Elles se forment autour de l'action du président de la République".

17h29 - Il y aura-t-il des ministres issus du MoDem dans le prochain gouvernement ? "Je pense que ce serait logique", répond laconiquement François Bayrou.

17h28 - En réponse à la question d'un journaliste, François Bayrou affirme avoir pris sa décision "le jour-même" de l'ouverture de l'enquête préliminaire sur les soupçons concernant le MoDem. "Je suis allé voir le président de la République il y a quinze jours, peut-être trois semaines, pour lui proposer cette décision", explique-t-il, assurant qu'il voyait déjà "très bien quelle utilisation pourrait être faite" de cette enquête.

17h22 - François Bayrou conclut son allocution pour évoquer son avenir : "Je vais pendant ces mois retrouver mes fonctions de maire de Pau, une ville qui est magnifique et magique, et des concitoyens qui sont extrêmement attachants, parfois un peu exigeants, mais toujours affectueux".

17h21 - Le président du MoDem réaffirme son engagement vis-à-vis d'Emmanuel Macron : "Son élection est une chance pour le pays. Il est à la hauteur de la fonction, il a besoin d'une majorité large".

17h19 - François Bayrou s'interroge sur les "lanceurs d'alerte" ayant des "conflits d'intérêts patents" dans cette affaire de soupçons contre le MoDem. "Nous ne pouvons pas vivre dans une société de perpétuelle dénonciation", s'indigne-t-il, critiquant au passage des allégations portées dans "la presse" et sur les "réseaux sociaux".

17h18 - "Je choisis la liberté de jugement et la liberté de parole. Je choisis de préserver la loi de moralisation et de confiance dans la démocratie. Je choisis de ne pas exposer à des campagnes mensongères le gouvernement et le président de la République que je soutiens", continue François Bayrou, solidaire de la majorité présidentielle.

17h16 - "Je n'accepte pas de vivre sans liberté de parole, d'être condamné au silence. L'honneur, la probité, la décence... Tout cela paraît chaque jour un peu plus dévalué dans le débat. Ces mots ne sont pas creux pour moi", assure François Bayrou, regrettant que l'ouverture d'une enquête préliminaire soit perçue comme une condamnation.

17h15 - Le désormais ex-ministre de la Justice s'en prend aux "forces et puissances pour qui la moralisation serait un obstacle à leur influence".

17h13 - François Bayrou nie en bloc les allégations portées à l'encontre du MoDem, soupçonné d'avoir eu recours à des emplois fictifs : "Nous n'avons jamais eu d'emplois fictifs. Je n'ai aucun doute que j'étais la véritable cible de ces dénonciations, dans le but de décrédibiliser la parole du ministre qui devrait porter cette loi (de moralisation, ndlr)".

17h11 - La conférence de presse de François Bayrou débute. "Le ministère de la Justice était passionnant", dit-il avant d'évoquer la loi de moralisation de la vie publique à laquelle il "tenait beaucoup".

17h05 - François Bayrou doit bientôt s'exprimer lors d'une conférence de presse. Il devrait préciser les raisons de son départ du gouvernement.

16h35 - Alors que le remaniement approche, un sondage indique une baisse de popularité pour Emmanuel Macron et Édouard Philippe. Selon cette enquête BVA publiée pour La Tribune et Orange, le chef de l'État recueille 59% de "bonnes opinions", ce qui constitue un recul de trois points sur un mois. Le premier ministre est quant à lui crédité de 57% de "bonnes opinions" et accuse une baisse de deux points.

16h00 - Les députés du MoDem entendent bien rester au sein de la majorité présidentielle, même si François Bayrou, Sylvie Goulard et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement. "Quand on attaque le MoDem, on attaque la majorité présidentielle. Il n'est pas question que nous en sortions. Le MoDem a sa place dans la majorité et au gouvernement", affirme au Monde le sénateur Michel Mercier, qui a compté dans le rapprochement entre François Bayrou et Emmanuel Macron.

15h30 - Le MoDem a-t-il encore sa place au gouvernement ? Si oui, quels membres du parti centriste peuvent entrer au gouvernement ? Notre décryptage.

14h13 - Solère, Delevoye, Griveaux... Certains noms circulent pour entrer au gouvernement. Qui sont les favoris ? 

13h06 - Ancien député européen du MoDem, Jean-Luc Bennahmias revient sur les démissions de ses "anciens amis" alors qu'il affiche maintenant des "divergences politiques" avec son ancien parti. S'il évoque dans un premier temps une "réussite" du parti, il déplore ce "gâchis" : "Pour une affaire, reste encore à savoir si c'est une affaire, ils pensent qu'ils sont obligés de démissionner".

12h24 - L'objectif reste le même. Malgré l'ampleur inattendue du remaniement, le gouvernement assure que celui-ci sera annoncé avant 18 heures. 

11h41 - Lors de son départ du ministère des Armées hier, Sylvie Goulard a fait un court discours lançant ainsi : "Certains sont prêts à risquer leur vie, on peut aussi risquer un poste".

11h39 - Invité de RTL ce mercredi, Brice Hortefeux a réagi en direct à la démission de François Bayrou."Ce n'est pas un bon signal (...) À ce rythme là, on userait 180 ministres pendant le quinquennat", a-t-il déclaré assurant que cela était "du jamais vu". 

11h26 - Selon un journaliste du JDD, les députés MoDem convoquent une réunion de groupe à 14h30 aujourd'hui à l'Assemblée nationale. Marielle de Sarnez, élue dans la 11e circonscription de Paris et annoncée comme la future présidente du groupe, sera présente.

11h11 - Pour Marine Le Pen, Emmanuel Macron "jette" François Bayrou "comme un vieux torchon". Selon la présidente du Front national, le président de la République s'est simplement servi du maire de Pau quand "il en avait besoin". 

11h06 - Outre la question du remaniement, une question logistique perturbe aussi l'Élysée. Celui ci ne sera pas annoncé, comme traditionnellement, sur le perron de l'Élysée. Pourquoi ?

10h37 - Les multiples démissions du gouvernement, dont celle de François Bayrou, s'apparentent à "une véritable Bérézina", selon le vice-président du Front national Florian Philippot. Il ajoute : 
"J'ai le sentiment que ce qui devait être au départ un simple remaniement technique, classique au lendemain des législatives se transforme en véritable Bérézina pour ce gouvernement et pour Emmanuel Macron, qui agit contraint et forcé".
10h29 - Au micro de RTL, Corinne Lepage a commenté la démission de François Bayrou, quelques minutes avant le départ de Marielle de Sarnez. Selon l'ancienne vice-présidente du MoDem, "cette décision l'honore". "C'est une décision républicaine et éthique. Rien ne l'obligeait à partir", a-t-elle ajouté.

10h12 - Gilles Boyer refuse d'attaquer le gouvernement malgré le départ de quatre ministres, tous pris dans une affaire. "Nous, membres de LR, sommes bien peu qualifiés pour donner des leçons en matière d'affaires", a-t-il posté sur Twitter.

9h58 - Quels seront les nouveaux ministres à entrer au gouvernement ? Si le nom de Jean-Pierre Raffarin revient régulièrement sur le devant de la scène, le principal intéressé a fermement démenti ce mercredi sur Twitter assurant avoir d"autres projets".

09h38 - Laurent Wauquiez, vice-président des Républicains, a qualifié cette succession de démission de "scandale politique" et de "crise gouvernementale majeure" sur BFMTV. Avant de lancer un appel : "Ne mettez pas deux personnages entachés par des affaires comme présidents de groupe à l'Assemblée nationale. Toute la politique française en subirait les conséquences". 

09h14 - Le premier ministre Édouard Philippe a annoncé "prendre acte" et "respecter" les démissions de François Bayrou et Marielle de Sarnez.


09h00 - Après les démissions de Sylvie Goulard, François Bayrou et Marielle de Sarnez, le MoDem sera-t-il présent au sein du deuxième gouvernement d'Édouard Philippe ? La question de la participation du parti centriste n'était pas encore tranchée ce mercredi matin, selon une source du MoDem.

08h50 - Le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, évoque un simple "choix personnel" de la part de François Bayrou. "Je respecte ce choix, il souhaite se défendre dans ce dossier, donc se donner les moyens de le faire", a-t-il expliqué avouant cependant que cela "simplifiait la situation".

08h45 - Bonjour et bienvenue pour suivre cette journée jusqu'au remaniement ministériel attendu cet après-midi. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Remaniement ministériel Gouvernement Édouard Philippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789048079
Remaniement : Belloubet, Parly... Découvrez le gouvernement
Remaniement : Belloubet, Parly... Découvrez le gouvernement
MINUTE PAR MINUTE - Nicole Belloubet, Florence Parly, Jacques Mézard et Nathalie Loiseau remplacent respectivement François Bayrou, Sylvie Goulard, Richard Ferrand et Marielle de Sarnez.
https://www.rtl.fr/actu/politique/en-direct-remaniement-bayrou-sarnez-et-goulard-demissionnent-qui-pour-les-remplacer-7789048079
2017-06-21 09:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pmz8e_0Apx8YJ5nnaI3BhQ/330v220-2/online/image/2017/0621/7789056867_le-premier-ministre-edouard-philippe-a-l-elysee-le-20-juin-2017.jpg