4 min de lecture Primaire Les Républicains

Primaire à droite : la Haute autorité a enregistré 11 candidatures

Les candidats à la primaire Les Républicains avaient jusqu'à 18 heures, ce vendredi 9 septembre, pour déposer leur parrainages afin de pouvoir participer à la pré-élection.

Primaire à droite : Sarkozy double Juppé et Fillon en avançant sa rentrée politique
Primaire à droite : Sarkozy double Juppé et Fillon en avançant sa rentrée politique Crédit : AFP / Kizoa
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et Clémence Bauduin

Certains sont sereins, d'autres ont tenté de recueillir les dernières signatures afin de valider leur participation à la primaire à droite. Treize candidats ont dévoilé leurs intentions et se sont lancés depuis dans une bataille médiatique afin de dévoiler leur programme et de recueillir au minimum les signatures de 250 élus, dont 20 parlementaires et 2.500 adhérents à jour de cotisations. 

Alain JuppéNicolas Sarkozy, Bruno Le Maire et François Fillon, seront sans nul doute qualifiés. Nathalie Kosciusko-Morizet a, quant à elle, assuré disposé de tous les soutiens nécessaires, jeudi 8 septembre. Jean-François Copé a lui aussi récemment assuré disposer de tous les soutiens nécessaires. Hervé Mariton, concurrent de l'ancien président de la République lors de la dernière élection pour la présidence de l'UMP, affirme avoir besoin du soutien d'un dernier parlementaire pour pouvoir participer à la primaire.
                   
La campagne officielle débutera à partir du 21 septembre. Si le délai est aussi long entre la date de remise des parrainages et celle de la campagne, c'est parce que la Haute autorité veut éviter une nouvelle crise comme celle qui avait perturbé la compétition Fillon-Copé pour la présidence du parti fin 2012. Les parrainages des élus, ainsi que des adhérents seront vérifiés. Le seul candidat qualifié d'office, le député Jean-Frédéric Poisson, président du PCD (Parti Chrétien-démocrate) n'avait pas à réunir de parrainages. Par ailleurs, aucun candidat d'un parti centriste, pour cette primaire baptisée de "la droite et du centre" par ses organisateurs, n'est au départ.

Suivez en direct le dépôt des parrainages

18h27 - La Haute autorité a enregistré 11 candidatures.

18h08 - Les parrainages sont désormais clos et les candidats déclarés sont Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Fillon, Bruno Le Maire, Hervé Mariton, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson.

17h40 - Bien que n'ayant pas obtenu ses parrainages, Frédéric Lefebvre a déposé sa candidature au titre de son micro-parti Nouveaux horizons. Celle-ci ne devrait pas être retenue, le député Les Républicains n'ayant pas préalablement obtenu l'aval des Républicains pour concourir au nom de sa formation.   

16h18 - Le suspens s'achève pour Hervé Mariton qui a annoncé qu'il avait réuni les parrainages nécessaires pour être candidat à la primaire de la droite.

À lire aussi
Gérard Larcher et Emmanuel Macron, à Paris le 19 septembre 2018 Gérard Larcher
Présidentielle 2022 : Gérard Larcher pense à se présenter

15h41 - Qui peut voter à la primaire Les Républicains ?

13h30 - Le Point dévoile la liste des 103 parlementaires qui ont parrainé la candidature de Nicolas Sarkozy. Selon le document dévoilé sur le site internet de l'hebdomadaire, ce sont 65 députés, 30 sénateurs et 8 députés européens qui ont donné leur soutien à l'ancien président de la République. Parmi eux figurent notamment Christian Jacob, Eric Ciotti, Eric Woerth, Patrick Balkany, Serge Dassault, David Douillet, Rachida Dati et Luc Chatel.

13h00 - Un parlementaire s'est désisté de la liste des soutiens à Hervé Mariton, selon une information RTL. Le député de la Drôme bénéficiait des 20 soutiens de parlementaires nécessaires jusqu'à ce désistement. Il lui reste 5 heures pour devenir le huitième candidat de la primaire à droite.

12h40 - Démonstration de force pour Nicolas Sarkozy : l'ancien président a déposé 103 parrainages de parlementaires, selon une information de BFMTV. Vingt parlementaires devaient venir en soutien à chaque candidat pour leur permettre de prétendre à la primaire de la droite. Celui-ci aurait par ailleurs obtenus les parrainages de "plus de 1.000 élus locaux et de plus de 20.000 adhérents" Les Républicains.

12h00 - Déclaration des parrainages H-6 : Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Fillon, Bruno Le Maire, Jean-François Copé et Nathalie Kosciusko-Morizet ont obtenu leurs parrainages et sont en lice pour la primaire des 20 et 27 novembre prochains. Hervé Mariton a, selon une information RTL, obtenu les soutiens de parlementaires nécessaires. La course aux parrainages est en revanche mal engagée pour Nadine Morano ainsi que pour Frédéric Lefebvre. 

Geoffroy Didier et Jacques Myard, eux, sont désormais hors jeu. Enfin, Henri Guaino fait fi de l'échéance imposée par la droite pour obtenir les parrainages et annonce sa candidature coûte que coûte. Jean-Frédéric Poisson, lui, est qualifié d'office puisqu'il relève du Parti Chrétien-démocrate et non du groupe Les Républicains.

10h46 - Henri Guaino, qui n'a pas obtenu les parrainages requis, se présentera en candidat libre. Il évoque dans L'Express un système "verrouillé et biaisé" pour la primaire de la droite. D'après iTélé, celui-ci "se met en congé de ses responsabilités au sein du parti Les Républicains". Information confirmée par les médias présents à la conférence tenue par le candidat ce matin

10h35 - Hervé Mariton a rassemblé les parrainages nécessaires et sera candidat à la primaire les Républicains, selon des informations de son entourage délivrées à RTL. Le candidat dément toutefois l'information de RTL et prétend qu'il lui "manque toujours un parlementaire".

10h00 - Le jour J est arrivé. Les candidats à la primaire de la droite et du centre ont jusqu'à ce soir 18h pour déposer leur candidature. Qui aura réuni le nombre de parrainages nécessaires ? Réponse ici tout au long de la journée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Les Républicains Présidentielle 2017
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants