1 min de lecture La République En Marche

En 2018, "la recomposition politique va continuer", estime Olivier Bost

ÉDITO - En 2018, la recomposition politique amorcée avec l'élection présidentielle va se poursuivre, analyse Olivier Bost.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
L'Edito politique du 27 décembre 2017 Crédit Image : ERIC DESSONS/JDD/SIPA | Crédit Média : Olivier Bost | Durée : | Date : La page de l'émission
Olivier Bost
Olivier Bost

2017 a marqué le début d'une recomposition de la scène politique française. À cet égard, deux chiffres sont particulièrement éloquents. À l'Assemblée nationale les Républicains et les socialistes, deux partis historiques, n'ont que 130 députés à eux deux... contre 310 pour le nouveau parti de La République En Marche

Le parti d'Emmanuel Macron constitue dès lors une force politique nouvelle avec la majorité absolue à l'Assemblée nationale. C'est le premier parti de France.

Et ce n’est que le début : après un premier tremblement de terre, les plaques ont amorcé un mouvement. À gauche, certains qui étaient socialistes ne se reconnaissent pas dans REM. D'autres à droite hésitent entre le parti du Président, l'Union des Démocrates Indépendants (UDI) ou "Agir", le mouvement d'Alain Juppé. Plusieurs mouvements vont avoir lieu.

À lire aussi
Benjamin Griveaux,  secrétaire d'État auprès du Premier Ministre et porte-parole du gouvernement ,le 5 septembre 2018 gouvernement
Une nouvelle stratégie de l'exécutif pour reconquérir les Français

Pour autant, il n'y a pas de mouvements massifs vers le parti d'Emmanuel Macron. Le dernier en date est celui du socialiste Olivier Dussopt qui est devenu secrétaire d'État. REM ne constitue pas une force d'attraction irrésistible...

Pour la République en marche, les élections européennes sont le scrutin rêvé

Olivier Bost
Partager la citation

2018 marquera également la préparation des élections européennes de 2019 : le scrutin rêvé pour Emmanuel Macron et La République En Marche. Avec sa position pro-européenne assumée, le chef de l'État donne aux Français l'impression de pouvoir faire un bon score et part avec de l'avance.

Par ailleurs, face à REM, les oppositions ne se font pas réellement entendre - à part peut-être la France insoumise. La raison : Emmanuel Macron arrive à tuer les débats idéologiques dans l’œuf. Il n'est ni de droite ni de gauche, mais il est dans le camp de ceux qui ont raison.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La République En Marche La France insoumise Assemblée nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791591922
En 2018, "la recomposition politique va continuer", estime Olivier Bost
En 2018, "la recomposition politique va continuer", estime Olivier Bost
ÉDITO - En 2018, la recomposition politique amorcée avec l'élection présidentielle va se poursuivre, analyse Olivier Bost.
https://www.rtl.fr/actu/politique/en-2018-la-recomposition-politique-va-continuer-estime-olivier-bost-7791591922
2017-12-27 08:32:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KIYHMeUO0JZ4dLKN2JwOfg/330v220-2/online/image/2017/1216/7791461958_des-militants-de-la-republique-en-marche-lors-de-la-convention-du-parti-le-8-juillet-2017-a-paris.jpg